> MATERNELLE, LYCEE, Enseign. PROFESSIONNEL, SUPERIEUR-RECHERCHE > MATERNELLE et PETITE ENFANCE > Crèches et autres modes de garde > Les 2-3 ans : la Mayenne et le Rhône vont expérimenter les "jardins d’éveil" (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les 2-3 ans : la Mayenne et le Rhône vont expérimenter les "jardins d’éveil" préconisés par le rapport Papon.
Mais, élément essentiel pour les familles populaires, seront-ils gratuits, comme l’est l’école maternelle à deux ans ?

12 novembre 2008 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait de L’Expresso du 12.11.08 : Le Jardin d’éveil annoncé en Mayenne

Selon Ouest France, c’est en Mayenne et dans le Rhône qu’ouvriront dès la rentrée 2009 les premiers "jardins d’éveil" souhaités par les rapports Papon et Tabarot. Ils préconisent d’interdire la scolarisation à deux ans et de remplacer l’école maternelle, pour cette tranche d’âge, par un"jardin d’éveil", installé dans les locaux scolaires mais sans instits. Selon le quotidien, le président du Conseil général de Mayenne, Jean Arthuis, estime que avant trois ans, la maternelle "ce n’est pas de l’école mais de la garderie. Nous n’avons pas les moyens d’y mettre des enseignants à bac +5".

La question des moyens est bien ce qui divise opposants et partisans de ces jardins d’éveil. L’école maternelle à 2 ans profite particulièrement aux enfants des milieux défavorisés et est gratuite. Il n’y aura aucune garantie de gratuité pour les jardins d’éveil. Dans la plupart des cas, les familles modestes ne pourront plus faire bénéficier leur enfant d’une structure pré-élémentaire qui ne sera plus sous la responsabilité d’enseignants.

Lire l’article d’Ouest-France
Sur le Café, le rapport Papon

-------------

L’éditorial du même numéro de L’Expresso, présente une Lettre à Jean Arthuis dont nous extrayons le paragraphe suivant :

[...]

L’école maternelle a des effets durables sur les enfants défavorisés. "Les effets d’un accueil préscolaire de qualité sont perceptibles à long terme sur le développement cognitif et socio-émotionnel ainsi que sur les performances scolaires, surtout pour les enfants considérés comme socialement à risque du fait de leur ethnie ou du faible niveau d’éducation de leur mère.

De telles recherches plaident pour l’accueil des enfants de milieux défavorisés dans les structures préscolaires" conclue-t-elle. Les autres modes de garde, comme le Jardin d’éveil, sont généralement trop chers pour ces enfants. Seront-ils aussi efficaces avec un personnel peu ou pas formé ? Enfin la suppression de l’école maternelle à 2 ans poserait des problèmes sociaux sérieux et enfermerait les femmes défavorisées à la maison.

[...]

Répondre à cet article