> 6 - DISPOSITIF > VIE SCOLAIRE (climat, décrochage, pauvreté, rythmes, santé) > CLIMAT SCOLAIRE > Climat (Dossier) > 40 % des établissements scolaires ciblés comme étant « les plus prioritaires » (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

40 % des établissements scolaires ciblés comme étant « les plus prioritaires » se trouvent dans les 64 ZSP (Zones de sécurité prioritaires)

16 novembre 2012 Version imprimable de cet article Version imprimable

Les ministères de l’ntérieur et de la Justice ont annoncé jeudi la création de 49 nouvelles zones de sécurité prioritaires (ZSP), des territoires particulièrement concernés par la délinquance et l’insécurité, où seront "prioritairement affectés" les 500 postes annuels supplémentaires de policiers et de gendarmes.

Ils concernent les territoires de métropole et d’outre-mer suivants :

Ain : Saint-Maurice-de-Beynost, Miribel

Alpes-maritimes : Nice (Moulins, Ariane), La Trinité, Saint André de la Roche, Drap, Cantaron, Falicon

Bouches-du-Rhône : Marseille, quartiers Sud (8, 9, 10 et 11ème)

Doubs : Montbéliard, La Petite Hollande

Drôme : Valence, Le Plan

Eure : Vernon, Valmeux, Boutardes et Les Andelys, Gaillo

Eure-et-Loir : Dreux, Plateau est (Oriels, Croix-Tiénac, Lièvre-d’or)

Gard : Nîmes, Mas de Mingue, Chemin bas d’Avignon

Haute-Garonne : Toulouse, Les Izards, Mirail (Faourette, Bagatelle, Reynerie, Bellefontaine), Cugnaux, Vivier

Gironde : Bordeaux, Rives droite, Libourne

Hérault : Montpellier, Nord-Ouest (Mosson, Cévennes, Hauts de Massane, petit Bard), Béziers, Devèze, Arênes

Isère : Grenoble Echirolles, Villeneuve Mistral, Teisseire

Loire : Saint-Etienne, Montreynaud

Loire-Atlantique : Nantes Saint-Herblain, Bellevue

Haute-Marne : Saint-Dizier, Le Vert Bois

Meurthe-et-Moselle : Nancy, Vandoeuvre, Plateau de Haye

Nord : Roubaix, Wattrelos, Tourcoing : divers quartiers

Oise : Grand Creil

Pas-de-Calais : Boulogne-sur-mer, Chemin Vert, Marlborough, Beaurepaire

Puy-de-Dôme : Clermont-Ferrand, Saint Jacques, Vergnes

Pyrénées-Orientales : Perpignan (Saint-Jacques, La Réal, Saint-Mathieu)

Bas-Rhin : Strasbourg, extension de la ZSP Neuhoff à la Meinau

Haut-Rhin : Mulhouse, Bourtzwiller, Coteaux, Drouot

Rhône : Vaulx en Velin, Grappinière, Mas du taureau, centre-ville, Vernay, Verchères,Thibaude, Bron, Le Terraillon, Venissieux, Les Minguettes

Sarthe : Le Mans, Sablons, Ronceray-Glonnières, Bellevue

Savoie : Chambéry, Chambéry le Haut

Haute-Savoie : Annemasse, Ambilly, Gaillard, Perrier, Livron, Château rouge, av Genève, Porte de France

Paris 19ème : Curial, Cambrai, Stalingrad

Seine-maritime : Rouen, Les Hauts de Rouen

Seine-et-marne : Savigny-le-Temple, Centre, Droits de l’Homme

Yvelines : Les Mureaux (Gare, Renault, Bougi-Monts, Vigne Blanche)

Var : La Seyne sur Mer, Berthe, Centre ancien

Vaucluse : Le Pontet, Sorgues, Vedene, Avignon, (Barbière, Saint-Chamand, Rocade Sud)

Essonne : Grigny, La Grande Borne, Grigny 2

Hauts-de-Seine : Asnières (les Hauts-d’Asnières), Gennevilliers (le Luth)

Seine-Saint-Denis : Aubervilliers, Pantin (Axe Villette, Quatre chemins, rue de la République, centre), Sevran (Les Beaudottes, Cité basse, Cité haute)

Val-de-Marne : Champigny-sur-Marne (le Bois-l’Abbé)

Val-d’Oise : Argenteuil (le Val-d’Argent), Sarcelles, Garges-les-Gonesse (Joliot-Curie, Dame Blanche) (PN), Fosses, Louvres

Guadeloupe : Pointe-à-Pitre, Les Abymes

Martinique : Fort-de-France (Centre, Terres-Sainville, Sainte-Thérèse, Dillon)

Guyane : Kourou

 

Le dossier de presse conjoint de deux ministres présente les caractéristiques de chacun des quartiers au regard de la délinquance et indique les nombreux quartiers déjà classés en ZUS ou zone sensible.
La carte de France des ZSP, incluse dans le dossier, montre que toutes les académies sont concernées par les deux vagues de création sauf celles de Caen, Dijon, Limoges, Poitiers, Rennes.

Le dossier de presse précise que "la sélection s’est effectuée sous l’autorité du Premier ministre et a associé les ministères de l’éducation nationale, de la justice, de l’égalité des territoires, de l’intérieur, des Outre-Mer et de
la ville. Ce travail collectif donne un sens à l’ambition gouvernementale en matière de sécurité, afin que la réponse publique soit complète : préventive, éducative, dissuasive, et, chaque fois que nécessaire, répressive.

Lire le dossier de presse

 

L’Education nationale, la Ville et les Affaires sociales sont aussi associés. 40 % des établissements scolaires ciblés comme étant « les plus prioritaires » se sont retrouvés dans ces ZSP, se félicitent les ministères.

Extrait de lagazettedes communes ;fr du 15.11.12 : Manuel Valls lance ses 49 nouvelles zones de sécurité prioritaires

 

Note du QdZ : Les ministres de l’Intérieur et de la Justice ne semblent pas, pour leur part, penser que les zones prioritaires soient "stigmatisantes".
Quant au ministre de l’Education, qui affirmait, à la suite des conclusions du comité de pilotage de la concertation, sa volonté de délabelliser l’éducation prioritaire, il a été associé à la sélection de ces ZSP et 40% des établissements scolaires ciblés comme étant « les plus prioritaires » s’y trouvent.
On peut s’interroger sur la cohérence gouvernementale en ce domaine, à moins que la nouvelle carte des ZSP ne constitue déjà un élément de la nouvelle carte des quartiers prioritaires qui devrait émerger au printemps 2013 de la concertation de François Lamy et dont Vincent Peillon a prévu de s’inspirer... pour la rentrée 2014.

"40% des établissements les plus prioritaires (au regard de l’Education nationale) se retrouvent dans les 61 ZSP" : cela signifie que le nombre total de ces "établissements les plus prioritaires" est d’environ 153.

P.-S.

ge

Répondre à cet article