> 9 - POLITIQUE DE LA VILLE > PRE et REUSSITE EDUCATIVE > PRE (Etudes) > Evaluation des dispositifs de réussite éducative (DRE). Hervé Cellier (Paris X (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Evaluation des dispositifs de réussite éducative (DRE). Hervé Cellier (Paris X Nanterre) présente son étude lors de la visite de George Pau-Langevin à Romans-sur-Isère

18 avril 2013 Version imprimable de cet article Version imprimable

George Pau-Langevin, ministre déléguée chargée de la réussite éducative,s’est rendue dans l’académie de Grenoble, jeudi 11 avril 2013. En visite dans deux écoles, elle a pu échanger avec la communauté éducative et les élus sur le thème de la coopération école-collectivités. La ministre est ensuite intervenue lors d’une table ronde consacrée à l’évaluation des dispositifs de réussite éducative (DRE) avant de rencontrer les parents des élèves bénéficiant de ce dispositif.

À cette occasion, le sociologue et maître de conférences en sciences de l’éducation (Paris X Nanterre) Hervé Cellier a rendu compte de l’évaluation menée pendant trois ans sur les dispositifs de réussite éducative du quartier de La Monnaie, un quartier très défavorisé de la ville de Romans-sur-Isère.
Travail "au long cours", la commune s’est positionnée très tôt comme un territoire qui assume une fonction d’éducateur en faisant intervenir différents professionnels. Aujourd’hui, le cœur de la problématique de l’évaluation des dispositifs de réussite éducative est la question de la progression des élèves aussi bien sur le plan scolaire que sur le développement de l’estime de soi : confiance en soi, bien-être etc. L’étude sociologique révèle un facteur incontournable dans l’efficacité du dispositif : l’approche collaborative avec la famille dans les processus lents que sont ceux de l’éducation et de l’enseignement quotidiens. À l’école élémentaire Saint-Éxupéry, plusieurs dispositifs ont ainsi été mis en place : "club coup de pouce" d’éducation par le sport, "coup de pouce-clé" d’accompagnement à la scolarité ou encore "école ouverte".

La visite s’est poursuivie par un échange informel avec les parents d’élèves du quartier de La Monnaie dont les premières difficultés, auxquelles palie la ville, sont l’apprentissage du français et la transition entre l’école et le collège.

Au cours de ces échanges, George Pau-Langevin a souligné l’importance "de décloisonner et de fédérer, de mélanger les approches et de proposer une continuité, afin de permettre la cohérence du parcours des enfants de 2 à 16 ans".

Les dispositifs de réussite éducative sont régulièrement évalués du point de vue de la bonne allocation des fonds publics ou partenariaux. L’enjeu, aujourd’hui, est de réfléchir à l’évaluation sociologique d’un dispositif et plus globalement d’un territoire. Dans le cadre de la préparation de la journée nationale de la réussite éducative, un groupe de travail, au sein du comité de pilotage, se consacre à la problématique de l’évaluation. Un atelier traitera spécifiquement cette question le 15 mai.

Extrait de education.gouv ;fr du 11.04.13 : Evaluation des dispositifs de réussite éducative. Déplacement de George Pau-Langevin

 

Voir aussi

- L’ouvrage paru chez l’Harmattan (avril 2012) : "Réussite éducative. Une expérimentation sociale à Romans-sur-Isère" (L’Harmattan, avril 2012)

- Un article d’Hervé Celier (12 p.) :Évaluations scolaires d’une zone urbaine sensible. Pour une approche comparative

Répondre à cet article