> 6 - Pédagogie / Formation > Actions locales AU COLLEGE > Français et langues (Collège) > B* Recenser, valoriser et valider les langues parlées par les élèves au (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Recenser, valoriser et valider les langues parlées par les élèves au collège REP Petits sentiers de Lucé

4 mars 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Atout langues

Nous nous sommes aperçus, notamment à l’occasion d’autres projets, que nombre de nos élèves sont multilingues, et que de nombreuses langues sont présentes chez nos élèves. Pourquoi cela serait-il possible pour des langues régionales et pas pour d’autres ? Pourquoi ne pas reconnaître ces compétences ? Pourquoi laisser cette richesse invisible ?

Collège [REP] Les Petits Sentiers
4 RUE DU 11 NOVEMBRE , 28112 LUCE
Site du collège
Auteur : M. PARRA
Mél : ce.0280657m@ac-orleans-tours.fr

Recenser les langues pratiquées par les élèves pour évaluer et valider les compétences existantes mais non reconnues officiellement. Ce projet est né d’une réflexion collective lors des assises de l’Éducation Prioritaire.

Plus-value de l’action
• Reconnaître des compétences existantes fait partie des objectifs fixés par la loi.
• Mettre en valeur les richesses dans des secteurs que l’on définit avant tout par des déficits entre en cohérence avec la refondation voulue de l’Education Prioritaire et de la Réussite Éducative.
• La piètre estime de soi que ces jeunes ont parfois d’eux-mêmes se voit bien souvent relayée par l’image déplorable que la société leur renvoie : la République s’honorerait en leur prouvant qu’ils disposent d’atouts s’avérant utiles à tous. Ce message positif peut aider ces élèves à replacer l’école et la République elle-même dans une perspective nouvelle.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
Directement et au moins dans un premier temps : élèves de 3ème, SEGPA comprise, soit environ 1/3 des 120 élèves, mais peut-être tous les niveaux seront-ils concernés à terme.

A l’origine
Nous nous sommes aperçus, notamment à l’occasion d’autres projets, que nombre de nos élèves sont multilingues, et que de nombreuses langues sont présentes chez nos élèves.

Objectifs poursuivis
Evaluer et valider les compétences en LVE
- Objectifs pour la session 2015-2016 :
• Elargir notre champ d’action afin d’inclure d’autres langues enseignées dans le bassin ou non. Les projections pour la prochaine session sont les suivantes. Elles ont été réalisées à partir du recensement fait en classe de quatrième en septembre 2014 et peuvent donc varier en fonction des effectifs.
• Langues prévues : Langue /Nombre d’élèves : Arabe /10/11, Portugais /2, Lingala /1/2, Mandarin /1/2
• Langues en projet (examinateur à trouver) : Langue /Nombre d’élèves :Turc /1/2, Hindi /2, Urdu/ 3
- Objectifs :
• Etoffer notre liste de professeurs examinateurs afin d’évaluer le niveau d’élèves parlant des langues moins courantes.
• Obtenir une nouvelle aide (financière ou autre) de la CARDIE pour développer le projet : les heures accordées cette année nous ont permis de rémunérer les examinateurs à la mesure de leur travail (corrections écrites et évaluations orales). Tous étaient ravis de participer à ce projet.
• La plupart des évaluations orales se sont faites par l’intermédiaire de Skype et cette méthode s’est révélée très efficace : les élèves ne sont pas sentis déstabilisés.
• Mention particulière aux élèves parlant le lingala, dont le niveau était remarquable. Les évaluations orales se sont faites via Skype depuis Kinshasa, ce qui rend l’expérience encore plus enrichissante et originale.
• Au-delà des résultats, le projet « Atout Langues » nous a permis de voir certains élèves sous un autre jour car le dispositif leur a donné l’occasion de montrer l’étendue de leurs compétences, des compétences invisibles que nous devons nous efforcer de rendre visibles car c’est aussi cela le rôle d’un REP et de l’enseignement de manière générale : démontrer aux élèves qu’ils possèdent des compétences qu’ils doivent apprendre à mobiliser pour prendre confiance en eux.

Description
• Recenser les élèves potentiellement concernés.
• Identifier la nature des langues ou dialectes, et les possibilités de validation.
• Trouver les personnes ressources susceptibles de valider.
Dans un premier temps, nous évaluerons les compétences dans les langues autres que l’anglais et l’espagnol enseignées dans les EPLE alentour (Russe, Arabe, Chinois, Allemand, Italien).
• Organiser les validations de façon rigoureuse correspondant aux exigences réglementaires (A1, A2, B1…) par des professionnels reconnus par l’EN.
• Editer les validations pour les intégrer dans les dossiers des élèves.

Modalité de mise en œuvre
1) Recensement : à partir du déclaratif (Actuellement : 1/3 des élèves de troisième déclarent pratiquer à l’oral et/ou à l’écrit une langue. Plus de 20 langues sont concernées.
2) Liste des validations envisagées : dans un premier temps, nous avons évalué les compétences dans les langues, autres que l’anglais et l’espagnol, enseignées dans les EPLE alentour (Russe, Arabe, Chinois, Allemand, Italien). Nous avons pu y ajouter le lingala, le portugais et pourrons en 2016 valider le turc. Nous aurons besoin d’expertise pour définir les possibilités de reconnaissance de compétences au-delà : langue ou dialecte ? Enseignement existant en France ou non ? Qui peut valider ?
3) Validations effectives : à partir du printemps 2016, à l’écrit puis à l’oral.
4) Édition et remise des validations : remise officielle des validations en présence de M. le Principal, de la COP et du professeur coordonnateur.

Trois ressources ou points d’appui
L’engagement volontaire et professionnel de l’équipe pédagogique.

Difficultés rencontrées
Beaucoup de questions se posent sur les statuts de différentes langues et sur les ressources disponibles pour les valider.

Moyens mobilisés
Notre projet est porté par l’ensemble de l’équipe, en particulier par les professeurs principaux qui le présentent aux élèves de leur classe. Il ne se veut pas « lié » à une discipline en particulier

Partenariat et contenu du partenariat
Nous avons sans doute des partenariats à construire mais nous attendons une aide experte. Nous aurons besoin de partenariats internes à l’EN pour les validations par des enseignants des langues concernées.

Liens éventuels avec la Recherche
Contact avec Andréa Young ( ESPE de Strasbourg )

Evaluation
• Nombre de validations.
• Évolutions des résultats scolaires des élèves impliqués.

Documents
Photo du groupe d’élèves lors de la remise des attestations en juin 2015

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Bilan et perspectives trimestriels en réunion d’équipe. Nous aimerions pouvoir bénéficier d’un regard extérieur nous aidant à l’élaboration de ce projet par un regard expert et critique.

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves :
• Modifier l’image de soi en mettant en valeur des compétences ou des savoirs pas toujours identifiés comme tels.
• Aider au regard positif de sa propre histoire, ce qui est dynamique pour les apprentissages.
• Valider des acquis actuellement non pris en compte voire niés ou traités comme des freins par l’institution.
• Créer des perspectives d’orientation peut-être encore non envisagées.
- Sur les pratiques des enseignants :
- Changer le regard sur l’élève peut apporter des changements de pratiques.
- Sur le leadership et les relations professionnelles : -
- Sur l’école / l’établissement :
• En mettant en évidence que notre collège en Éducation Prioritaire n’accueille pas que des élèves « déficitaires », mais aussi riches de nombreux savoirs, nous espérons créer des dynamiques, notamment avec les parents.
- Plus généralement, sur l’environnement : après trois années d’existence, notre projet semble être unique en France, ce qui peut sembler surprenant compte tenu de l’importance des compétences en langues vivantes à l’heure actuelle

Extrait du site Expérithèque : [2016D - Clg les petits sentiers - Luce ( 28 ) - ATOUT LANGUES->http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=10514

Répondre à cet article