> VIE SCOLAIRE : Climat, Décroch., Internats, Rythmes, Santé > RYTHMES scolaires, OTS > Rythmes scolaires (Positions politiques, syndicales et associatives) > Décret sur les rythmes scolaires : les précisions du ministre devant le Sénat (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Décret sur les rythmes scolaires : les précisions du ministre devant le Sénat et les réactions. Quel devenir pour les intervenants du périscolaire ?

29 juin 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

Rythmes
Au primaire, JM Blanquer est revenu longuement sur la réforme des rythmes. Pour le ministre, les rythmes "ne sont pas un premier facteur de réussite scolaire". Là dessus le ministre renvoie à l’étude de la Depp opportunément publiée le même jour. "Il n’y a pas de supériorité des 4 jours et demi sur les 4 jours", dit-il. Le ministre a souligné qu’il n’imposait pas le retour aux 4 jours et que la situation déjà hétérogène le resterait.

JM Blanquer s’est bien gardé de répondre aux questions gênantes de Brigitte Gonthier Morin et de Françoise Cartron. La première souligne que la décision de revenir aux 4 jours était prise "sans aucune concertation" et "sans avoir évalué ses répercussions sur l’entrée dans les apprentissages". Françoise Cartron entend "l’importance que vous accordez aux sciences cognitives et aux comparaisons internationales, votre credo pour la confiance. J’aimerais comprendre car on a de nombreuses comparaisons internationales, des études de chronobiologistes, comme le rapport de 2011 où vous étiez partie prenante. Comment s’accommode-t-on de ces constats unanimes pour permettre le retour aux 4 jours ?" Pas de réponse non plus à la question de Jacques Bernard Magnier sur le devenir des intervenants du périscolaire, près de 250 000 personnes.

Le ministre a par contre répondu à la question de JC Carle sur le fonds de soutien. "Le premier ministre s’exprimera dans peu de temps. On en a beaucoup parlé et on est sur le principe favorable à la pérennisation du fonds", a déclaré JM Blanquer. "Mais il faut regarder ce qui est possible".

Extrait de cafepedagogique.net du 29.06.17 ; Les annonces du ministre

 

[...] Plusieurs incertitudes subsistent par ailleurs, notamment sur la pérennisation ou non du fonds de soutien pour les communes qui décident de rester au régime général des quatre jours et demi de scolarité par semaine. Si le ministre souhaite, selon l’APVF dont une délégation l’a rencontré le 7 juin, une pérennisation du fonds, l’arbitrage viendra bien plus probablement de Matignon… après avis de Bercy.

Extrait de courrierdesmaires.fr du 28.06.17 : Rythmes scolaires. le décret permettant le retour à la semaine de quatre jours est paru

 

Décret sur les rythmes scolaires : "C’est chronique d’une mort annoncée", dénonce Françoise Carton (Public Séant, vidéo 1:16)

Extrait de dailymotion.com "La chronique d’une mort annoncée, dénonce Françoise
Carton"

 

Un « Munich pédagogique » ?

Le décret que Jean-Michel Blanquer vient de signer sur les rythmes scolaires est digne non pas d’un Salomon mais d’un Ponce Pilate. C’est la « base », à condition d’être unie, qui choisira le retour à la semaine de quatre jours. Et l’irresponsable à la tête du ministère de l’Education nationale s’en lave les mains.

Extrait de blogsmediapart.fr/claude-lelièvre du 28.06.17 : Un "Munich pédagogique ?"

Répondre à cet article