> 6 - Pédagogie / Formation > Dédoublement CP et "Plus de maîtres que de classes" > Selon des enseignants de l’école REP+ Jacques-Prévert de Corbeil-Essonnes (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Selon des enseignants de l’école REP+ Jacques-Prévert de Corbeil-Essonnes interrogés, leurs élèves de CP à 12 seraient déjà en avance sur les années précédentes (reportages de France Inter et du Parisien)

29 novembre Version imprimable de cet article Version imprimable

Reportage à l’école [REP+] Jacques Prévert dans le quartier des Tarterêts à Corbeil-Essonnes, au sud de Paris, dans une classe de CP de 13 élèves seulement.
Réécouter.

Ici, selon leur enseignant Vincent Verrat, les élèves commencent à bien déchiffrer. Tous ne sont pas encore lecteurs, mais ils ont en moyenne 4 à 6 semaines d’avance sur leurs apprentissages. Les enfants travaillent par atelier, avec des groupes par niveau de lecture.

La pédagogie n’est pas la même pour une douzaine d’élèves ou pour 25. Les professeurs ont donc des stages de formation. Et pour les élèves aussi, c’est très différent. Ils retrouvent parfois une classe entière.

Ces petites classes sont en tout cas très appréciées par les parents. Eric Breton, le directeur de l’école Jacques Prévert, trouve que cela améliore aussi les relations : "Les familles considèrent qu’elles ont beaucoup de chance d’être dans des écoles Rep+. Ça donne une grande confiance dans l’école et des résultats absolument remarquables..."

Réécouter

Extrait de franceinter.fr du 04.12.17 : Quel bilan pour les classes dédoublées en CP ?

 

Trois mois après la mise en place du dispositif des CP dédoublés, la mesure commence à porter ses fruits. Les élèves limités à une douzaine par classe auraient 4 à 6 semaines d’avance sur les années précédentes.

Extrait de leparisien.fr/essonne-91 du : Essonne : les classes de CP à 12 ça fonctionne

Répondre à cet article