> INEGALITES SCOLAIRES > Ouverture sociale > Les cordées de la réussite > Cordées de la réussite (Actions locales et académiques) > L’enquête de l’OZP sur les cordées de la réussite : les échos dans la (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

L’enquête de l’OZP sur les cordées de la réussite : les échos dans la presse

9 février 2011 Version imprimable de cet article Version imprimable

Malgré les instructions officielles, "les cordées de la réussite ne s’appliquent pas essentiellement aux collèges - et encore moins aux lycées - des territoires et dispositifs prioritaires", révèle une enquête du Quotidien des zep sur 6 académies.

"Label pour promouvoir l’égalité des chances et la réussite des jeunes face à l’entrée dans l’enseignement supérieur" instituant "un partenariat entre des établissements d’enseignement supérieur et des lycées des quartiers prioritaires", les "cordées de la réussite" font partie, selon une circulaire d e2009, des dispositifs réservés à l’enseignement prioritaire.

Or, révèle l’OZP, " pour l’ensemble de ces 6 académies, sur environ 168 lycées en cordée, 37 seulement (soit environ 22%) sont en territoire prioritaire (quartiers Espoir banlieues ou anciennes ZEP-REP) ou en dispositif prioritaire (site d’excellence, dispositif expérimental de réussite scolaire (DERS) ou internat d’excellence). Les collèges, qui ont été introduits plus tardivement, sont nettement mieux - ou moins mal - représentés puisque, sur les 98 en cordée, 55 (soit environ 54%) sont en RAR, en RRS, en quartiers Banlieues (ou en internat d’excellence)". [...]

Extrait de cafepedagogique.net du 01.02.11 : L’OZP dénonce une"dérive" des cordées de la réussite

 

Ce dispositif est censé aider les jeunes des quartiers populaires à accéder aux filières « d’excellence ». Mais, selon l’enquête d’une association, seuls 27 % des lycées qui en bénéficient relèvent de l’éducation prioritaire.

[..] L’étude, révélée sur le site de l’Observatoire des zones prioritaires (OZP), a été réalisée à partir des données disponibles en ligne et portant sur six académies : Aix-Marseille, Besançon, Créteil, Lille, Nice, Versailles. Il en ressort que « sur environ 167 lycées en cordée, 45 seulement (soit environ 27 %) sont en territoire prioritaire (quartiers Espoir banlieues ou anciennes ZEP-REP) ou en dispositif prioritaire (site d’excellence, dispositif expérimental de réussite scolaire ou internat d’excellence) ». Pour les collèges, qui ont rejoint le dispositif en 2010, la situation est moins mauvaise, mais tout de même : sur les 97 établissements en cordée, seuls 49 (soit environ 51 %) relèvent d’un dispositif prioritaire (Réseau ambition réussite, Réseau réussite scolaire, quartiers Espoir banlieues ou internat d’excellence).

Extrait de humanite.fr du 02.02.11 : Les cordées de la réussite dévissent

 

Les "cor­dées de la réus­site", par­te­na­riats cen­sés favo­ri­ser l’accès des élèves de quar­tiers défa­vo­ri­sés aux études supé­rieures, ne béné­fi­cient en fait pas seule­ment aux col­lèges et lycées de l’éducation prio­ri­taire, selon une enquête de l’Observatoire des zones prio­ri­taires (OZP).

"On ne s’y atten­dait pas, on a été sur­pris. Il y a en fait détour­ne­ment du dis­po­si­tif", a com­menté à l’AFP, Marc Douaire, pré­sident de l’OZP, asso­cia­tion indé­pen­dante qui a réa­lisé l’enquête à par­tir des don­nées en ligne de six aca­dé­mies importantes. [..]

[...] "Les cor­dées étaient une des mesures emblé­ma­tiques du plan Espoir ban­lieues de Fadela Amara", l’ex-secrétaire d’Etat à la Ville, "et elles avaient eu une expo­si­tion média­tique favo­rable. Mais la réa­lité ne cor­res­pond pas à la com­mu­ni­ca­tion", selon M. Douaire.

[...] Sur les rai­sons de la "non-application" des textes offi­ciels, l’OZP se demande si la volonté de trou­ver des élèves d’un cer­tain niveau sco­laire n’a pas joué en défa­veur des établis­se­ments les plus en difficulté.

Il estime aussi que, comme d’autres dis­po­si­tifs, les "cor­dées" relèvent d’une "poli­tique d’excellence qui vise à extraire les élèves de milieu modeste et +méri­tants+ de leur envi­ron­ne­ment sco­laire et social pour les aider à rejoindre l’élite sco­laire", plu­tôt que d’une "poli­tique de lutte contre la ségré­ga­tion sco­laire et sociale qui vise à amé­lio­rer les per­for­mances de tous les élèves rési­dant dans ces ter­ri­toires marginalisés". [...]

Extrait de vousnousils.fr/AFP le 05.02.11 : Les "cordées de la réussite" ne bénéficient pas qu’à l’éducation prioritaire (enquête)

 

"Malgré les instructions officielles, les cordées de la réussite ne s’appliquent pas essentiellement aux collèges - et encore moins aux lycées - des territoires et dispositifs prioritaires", estime le "Quotidien des ZEP", au vu d’une enquête qu’il a menée dans 6 académies : "sur 168 lycées en cordée, 37 seulement (soit environ 22%) sont en territoire prioritaire (quartiers Espoir banlieues ou anciennes ZEP-REP) ou en dispositif prioritaire (site d’excellence, dispositif expérimental de réussite scolaire (DERS) ou internat d’excellence)". "La recherche de la performance dans ces programmes d’excellence pousse[rait-elle] l’administration et les chefs d’établissement d’un côté comme les grandes écoles et universités de l’autre à choisir des établissements situés dans des banlieues déshéritées mais sans aller jusqu’à privilégier ceux qui sont le plus en difficulté" ?

Extrait de touteduc.fr du 01.02.11 : Cordées de la réussite : elles ne s’adressent pas vraiment aux lycées des zones difficiles

 

Mises en place en 2009 pour aider les élèves « méri­tants » des quar­tiers popu­laires à accé­der aux filières d’excellence, les Cordées de la réus­site semblent avoir été détour­nées de leur objec­tif ini­tial. Selon une enquête, révé­lée sur le site de l’Observatoire des zones prio­ri­taires (OZP), seuls 27% des lycées et 51% des col­lèges qui en béné­fi­cient relèvent de l’éducation prioritaire.

Extrait de vousnousils le 07.02.11 : L’égalité des chances difficile à réaliser

 

Lire la synthèse de l’enquête du "Quotidien des ZEP"

Répondre à cet article