> 7 - PEDAGOGIE, FORMATION > FORMATION DES ACTEURS > Actes et Productions Centre Alain Savary et IFE > Ce que le terrain dit du Centre Alain Savary. Une longue suite de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Ce que le terrain dit du Centre Alain Savary. Une longue suite de témoignages élogieux regroupés sur le site d’une formatrice

9 juillet Version imprimable de cet article Version imprimable

Centre Alain-Savary ? Ce qu’en dit le terrain…

Nous*, professionnels de l’Éducation prioritaire, sommes chaque jour amenés à repenser notre métier, à l’examiner sous toutes les coutures, à chercher des éclairages et parfois de l’aide. Le Centre Alain-Savary de l’IFÉ fait partie de ces mines de ressources où l’on plonge et dont on s’outille, une équipe qui nous accompagne inlassablement et passionnément.
Et aujourd’hui, c’est le terrain qui prend la parole…

« Je suis enseignante sur le dispositif PDMQDC depuis 3 ans, mais je venais du monde de la maternelle et j’y retourne en septembre. Avant de prendre ces fonctions avec l’équipe avec laquelle je travaille on s’intéressait beaucoup à l’entrée dans l’écrit et c’est au départ le champ que j’ai le plus investi dans mes fonctions de PDMQDC, aussi j’ai fréquenté assidûment en y revenant régulièrement une page en particulier, qui a vraiment une place particulière dans mon parcours pédagogique :

Le site du CAS pour moi, c’est un repère, c’est là que je reprends mes marques quand j’ai besoin de retrouver dans quelle direction je dois partir, je retourne sur des pages que je connais par cœur (comme celle citée ici) pour me réassurer dans ma pratique, et parfois je redécouvre le sens d’une phrase, sinon je picore à chaque nouvelle publication ce qui me convient, ce que je suis en mesure de prendre, qui fait tilt par rapport à une problématique que je rencontre. Le CAS me nourrit depuis si longtemps que maintenant c’est un compagnon de route. »

[...] « Le Centre Alain-Savary, cela a été une des découvertes majeures quand je suis devenue formatrice en Education prioritaire. Quelqu’un y fait référence, vous cherchez, cliquez sur un lien et… vous respirez enfin. Un travail approfondi, réfléchi, conséquent. Une volonté à chaque étape que tout soit lisible, utilisable, éthique. Une pertinence autant pour les élèves que pour l’enseignant, que pour l’équipe, que pour les pilotes. Des vidéos et leur commentaire, toujours précautionneux à l’égard de chacun, toujours révélateurs pour tous.
Alors de lien en lien, de référence en référence, de vidéo de classe en réflexions de chercheur, on tombe dans la marmite, et… enseignant ou formateur, on ne peut en ressortir indemne. Et c’est bien. »
Chouyo / Julie Van Rechem, enseignante et formatrice (Val-d’Oise / Paris)

* Chacun ici s’exprime personnellement, avec son expérience, et sans prétendre parler au nom de tous. Et dans les commentaires, n’hésitez pas à nous raconter ce que le CAS vous apporte au quotidien !

Extrait de chouyosworld.com du : Centre Alain Savary ? Ce qu’en dit le terrain :

Répondre à cet article