> 5 - Education prioritaire > TYPE DE DOCUMENT > ETUDES (2 SR) > Etudes diverses > Les travaux de Pascal Bressoux et Laurent Lima constituent-ils la preuve (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les travaux de Pascal Bressoux et Laurent Lima constituent-ils la preuve scientifique de l’efficacité du dédoublement des CP ? (Annie Feyfant, Eduveille)

16 juin Version imprimable de cet article Version imprimable

Constat : on peut utiliser les travaux de recherche au gré de ses besoins et ce qui vaut en 2010 ne vaut plus en 2017.

[...] 2010. Cette utilisation d’une étude réalisée par Bressoux et Lima rappelle étrangement une situation qui avait conduit ces mêmes chercheurs à contester une note ministérielle du 4 mai 2010 (sous le ministère de Luc Chatel et alors que le DGESCO était Jean-Marie Blanquer) demandant aux inspecteurs d’académie et aux recteurs d’augmenter le nombre d’élèves par classe (les mauvaises langues indiquant que ce choix permettait ainsi de réduire le nombre de postes d’enseignants).

[...] Il est sans doute nécessaire de compléter cette lecture partielle (et partiale) des travaux de recherches en indiquant que Bressoux et Lima, dont les réflexions furent largement exploitées par les médias en 2010-2011 (voir chapitre d’ouvrage paru en 2011), indiquent que le faible écart de performance entre classe réduite et classe contrôle est du au fait que les enseignants des classes contrôles étaient plus expérimentés que dans les classes expérimentales : « Deux années d’expériences supplémentaires de leur enseignant au CP dépassent l’effet d’un élève en moins par classe. ». De même si les effets positifs en CP se délitent au fil du temps, par un lissage de résultats les années suivantes, c’est aussi affaire d’enseignants. La conclusion des auteurs est double : il faut admettre la difficulté d’obtenir des résultats basés sur la preuve et la nécessité de former avant tout les enseignants amenés à enseigner en CP et CE1.

Extrait de eduveille.hypotheses.org : Éléments de mémoire, à court terme, sur la taille des classes

Répondre à cet article