> 8 - PÉDAGOGIE, FORMATION > FORMATION DES ACTEURS > Actes et Productions Centre Alain Savary et IFE > Apprendre et enseigner en milieux difficiles (CAS- INRP)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Apprendre et enseigner en milieux difficiles (CAS- INRP)

16 janvier 2007 Version imprimable de cet article Version imprimable

Consulter l’ensemble des numéros de XYZEP

 

Extraits du site de l’INRP, le 16.01.07 : Apprendre et enseigner en « milieux difficiles »

Le dossier des dossiers d’ XYZep , Françoise CARRAUD, Christiane CAVET, 2006, 192 p.

 Première partie

 Quelles politiques pour quels élèves ?

- Les politiques de discrimination positives dans le monde, Marc DEMEUSE

- Apprendre et enseigner en ZEP, Françoise CARRAUD

- De quartiers en quartiers, Cyprien AVENEL

- « Immigrés », « beurs », « musulmans »... ou comment les désigner ?, Benoît FALAIZE

- Catégoriser, qualifier, classifier, étiqueter, Arnaud FOSSIER

 Deuxième partie

 Quelles pédagogies ?

- Apprends-moi à comprendre tout seul, Sylvie CEBE

- Maîtriser la langue, oui mais pourquoi (en) faire ?, Élisabeth BAUTIER

- Apprentissage et enseignement de la lecture auprès d’élèves
en grande difficulté, Roland GOIGOUX

- Aider les élèves de ZEP à développer des pratiques d’écriture proprement « scolaires », Jean-Charles CHABANNE, Dominique BUCHETON

- Les mathématiques en ZEP, un moyen de réussir à l’école et par l’école, Marie-Jeanne PERRIN-GLORIAN

- Entrer dans la culture scientifique et le langage scientifique, Anne VERIN

- Aider à changer de regards, Christophe THOUNY

- Changements dans la professionnalité enseignante, Françoise CLERC

- De l’usage des fiches et fichiers, Anne-Marie CHARTIER

- De celui des photocopies pour les petits, Joce LE BRETON

- Individualisation ou personnalisation, Richard ÉTIENNE

- Comprendre le « désordre » scolaire dans les collèges de quartiers populaires, Daniel THIN

 Troisième partie

 Quelles collaborations ?

- Rapprocher les familles de l’école ? Mais pour quoi faire ?, Dominique GLASMAN

- À la recherche d’un second souffle, Jean-Louis DEROUET

- L’égalité des chances à l’épreuve de l’établissement ?, Anne BARRERE

- Déceptions réciproques, chantiers communs, Anne BARRERE

- Les « 5 à 7 » du REP, Joce LE BRETON

- Quelques conditions, Élisabeth BAUTIER

Résumé de l’éditeur

XYZep, le bulletin publié par le centre Alain Savary, accompagne la réflexion des acteurs de l’éducation prioritaire depuis 1997. Dix ans après, cet ouvrage présente une sélection d’articles parus dans divers dossiers. Toujours actuels, ces textes aideront les enseignants et l’ensemble des professionnels concernés à mieux se saisir de la complexité des problèmes d’enseignement et d’apprentissage en "milieux difficiles". Ils contribueront au nécessaire métissage des travaux de chercheurs, des réflexions et réalisations des enseignants et des professionnels de l’éducation prioritaire.

Ainsi, quatorze dossiers ont été regroupés selon trois grandes questions thématiques. Quelles politiques pour quels élèves ? Quelles analyses pour quelles pratiques pédagogiques ? Quelles collaborations ?

Le traitement de la difficulté scolaire est d’abord envisagé d’un point de vue organisationnel et comparatiste avec la présentation de différentes politiques de discrimination positive mises en oeuvre dans plusieurs pays. Puis, à partir d’une importante note de synthèse publiée dans la Revue française de pédagogie, sont présentés et résumés les principaux travaux portant sur l’éducation prioritaire en France et, spécifiquement sur les questions d’apprentissage et d’enseignement. Sont ensuite abordés les problèmes posés par la façon de nommer et de qualifier les territoires et les populations ainsi que les effets produits par les termes utilisés.

Une seconde partie reprend les articles relatifs aux questions et aux pratiques didactiques et pédagogiques dans les "milieux difficiles" : y a-t-il une spécificité de l’enseignement en éducation prioritaire ? Quelle est la pertinence des réponses didactiques apportées dans différentes disciplines (principalement en français et en mathématiques) ? Dans la troisième partie, la classe est replacée dans un plus large contexte pour envisager les différentes collaborations, possibles ou nécessaires, des enseignants avec les parents d’élèves, avec leurs collègues au sein des établissements et, pour finir, avec les chercheurs et leurs travaux.

&nbsp

Présentation par l’Expresso

Extraits de « L’Expresso » du 09.02.07 : Apprendre et enseigner en milieux difficiles

Milieux difficiles : la formule éclaire doublement l’ouvrage. D’une part elle nous fait comprendre qu’il sera question de l’éducation prioritaire. Mais le choix de la formule n’est pas innocent et nous renvoie à un chapitre de l’ouvrage tout entier consacré à la terminologie utilisée pour désigner les zep et leurs élèves.

Car cet ouvrage, qui regroupe des articles parus dans la revue XYZep publiée par le Centre Alain Savary, est une puissante réflexion sur l’enseignement en zone prioritaire.

Ainsi, dans ses premières pages, F. Carraud montre les particularités sociocognitives des élèves de ces quartiers et comment elles résonnent face aux méthodes, aux représentations, au vécu des enseignants. Car apprendre et enseigner associe bien les deux partenaires.

La seconde partie de l’ouvrage regroupe 8 articles qui rendent compte de pratiques de terrain dans des disciplines et des niveaux différents.

On retiendra par exemple l’article de Sylvie Cèbe qui montre comment en maternelle des enseignants apprennent aux enfants à gérer leur fonctionnement cognitif, apport capital pour réduire les particularités rappelées précédemment. Elisabeth Bautier évoque la maîtrise de la langue, Roland Goigoux celle de la lecture, Marie-Jeanne Perrin-Glorian l’initiation aux maths. Daniel Thion traite du "désordre scolaire" qu’il analyse justement comme "a-scolaire". Il n’est "pas ou peu intégrateur aux logiques scolaires... Le désordre scolaire révèle la difficulté de l’institution à résoudre le problème posé parla scolarisation d’élèves issus des fractions les plus démunies des classes populaires...

D’une part on observe une tendance... qui conduit à penser qu’un travail de socialisation préalable à toute action d’enseignement est nécessaire pour une partie des collégiens des quartiers populaires.

D’autre part une tendance à la pénalisation se dessine, repérable par la multiplication des sanctions et le recours fréquent aux instances policières... Ces deux tendances se rejoignent pour renvoyer hors des collèges la prise en charge d’une partie des problèmes posés par le désordre scolaire". Et cela alors même que le désordre est lié à des difficultés d’apprentissage.

La dernière partie de l’ouvrage interroge, cette fois encore de manière décapante, le travail collaboratif des enseignants. Dominique Glasman analyse l’exigence du rapprochement avec les familles. "Les enseignants demandent aux familles de manifester leur foi en l’école en venant régulièrement à la messe u au moins en faisant leurs Pâques... Et si l’appel à l’implication des familles aboutissait en fait... à détourner vers les familles les charges de la réussite ou la responsabilité de l’échec ?".

Par la nature des questions abordées, ce petit ouvrage est tout à fait original et précieux. On ne manque pas d’analyses sociologiques et même ethniques sur l’éducation prioritaire. L’ouvrage intervient essentiellement sur un terrain moins fréquenté : celui des pratiques pédagogiques dans les quartiers.

Apprendre et enseigner en "milieux difficiles", Sélection d’articles du bulletin XYZep, Paris, INRP, 2006, 192 pages.

&nbsp

Rappel : Conférence de consensus sur l’apprentissage en ZEP

Extraits de « L’Expresso », le 15.01.07 : Apprendre en milieu difficile

" Comment former à mieux accompagner les apprentissages en "milieux difficiles" ?" Le Centre Alain Savary organise le 24 janvier une conférence de consensus pour échanger sur l’état des recherches.

" Les nouveaux enseignants sont majoritairement nommés dans des établissements où sont massivement scolarisés un grand nombre d’élèves de milieux populaires, souvent en difficulté scolaire. Or des recherches existent qui s’interrogent sur les effets socialement discriminants des pratiques pédagogiques et didactiques. Ces recherches interrogent classiquement les difficultés d’enseignement et d’apprentissage en privilégiant l’entrée par les élèves (problèmes économiques, sociaux, langagiers, cognitifs, culturels...), par l’école (le système, son fonctionnement, les programmes, les pratiques enseignantes...), ou par les relations, ou interactions en situation, entre les élèves (et leurs caractéristiques sociocognitives) et le système éducatif (dont les enseignants)".

Parmi les intervenants : Dominique Bucheton, Marie-Lise Peltier, Alain Mercier, Jean-Yves Rochex.

Le programme

Répondre à cet article