> 7 - DISPOSITIFS, VIE SCOLAIRE, ÉVALUATION... > EVALUATION > Evaluations nationales (sauf dédoublements) > "Agir pour l’école" commente les résultats de l’évaluation de son (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

"Agir pour l’école" commente les résultats de l’évaluation de son expérimentation en CP en REP+ (interview de ToutEduc)

7 mars Version imprimable de cet article Version imprimable

"Agir pour l’école" : Laurent Cros analyse les résultats (Interview exclusive)

Laurent Cros commente les résultats, dont ToutEduc a dévoilé le détail, de l’évaluation par Jean Ecalle et Annie Magnan de l’efficacité de la méthode de lecture expérimentée par l’association "Agir pour l’Ecole" qu’il dirige.

ToutEduc : Selon les compétences testées, ces résultats vont de "non significatif" à 32% d’écart-type. Ces résultats correspondent-ils à ce que vous attendiez ? Ne sont-ils pas un peu décevants ?

Laurent Cros : Oui, ça correspond tout à fait. Il s’agit de données recueillies durant l’année 2015 - 2016 sur un nombre de classes important, 140 classes. C’est un résultat très positif puisqu’il revient à dire que sur la compréhension les élèves faibles ont rattrapé près d’un tiers de leur retard sur les élèves moyens. Et quand le temps consacré à la lecture est respecté (35h de temps d’engagement sur l’année), le gain est même de l’ordre de 50% d’écart-type.

ToutEduc : Cette donnée ne figure pas dans l’étude publiée...

Laurent Cros : En effet, c’est le produit d’un travail en cours, de Bruno Suchaut, sur une dizaine de classes. Une partie des enseignants n’a pas respecté strictement le protocole, notamment en termes de temps consacré à la lecture. L’article publié récemment évalue donc un effet "moyen" sur différentes pratiques. Nous attendons aussi des données recueillies par la DEPP sur l’usage des tablettes lors de l’année scolaire 2017/2018, mais leur utilisation doit donner lieu à la signature d’une convention dans le cadre du RGPD (règlement général sur la protection des données, ndlr).

ToutEduc : Avez-vous des éléments qui permettent de savoir si la méthode que vous proposez a davantage d’efficacité pour certaines catégories d’élèves, les plus faibles, les meilleurs... ?

Laurent Cros : On peut penser que l’effet le plus fort est pour les élèves les plus faibles, mais pas de façon spectaculaire. Les résultats sont assez homogènes, mais nous devrions en savoir davantage avec l’étude de B. Suchaut.

ToutEduc : Le meilleur résultat est de 32% en compréhension globale d’un texte. Rappelons que pour une classe notée sur 20, dont la grande majorité des élèves s’étage de 5 à 15, l’écart type à la moyenne est de 5 points, et il faudrait un gain d’1 écart-type pour que les élèves notés 5/20 atteignent la moyenne. Un gain de 32 % d’écart type n’est pas suffisant pour atteindre les 100 % de réussite, d’autant que pour les autres compétences, on est en-dessous...

Laurent Cros : Avec un gain d’un écart-type, on rattraperait déjà la différence entre les REP+ et le "hors éducation prioritaire". C’est l’objectif que pourrait se fixer une politique éducative qui aurait un très haut niveau d’ambition, en cumulant divers dispositifs. Et il est vrai que nous sommes en-dessous de 30% pour d’autres compétences, comme la segmentation et la phonologie, mais elles deviennent secondaires en fin de CP, ce ne sont que des étapes. Les deux compétences importantes pour l’avenir du lecteur sont la fluence et la compréhension écrite. Un élève qui lit 20 mots en une minute ne peut pas avoir une compréhension de la phrase, il faut passer à 80 mots/minute, ce qui suppose un travail sur la fluence. La fluence passe elle-même par un décodage réussi cinq fois des mêmes mots ou des mêmes textes. On nous a parfois reproché le caractère "rabachage" de notre méthode, mais ce qu’on a su lire 5 fois, on le lit à vie en un instant, c’est un acquis de la recherche.

ToutEduc : Vous voulez dire qu’on parvient à une forme de lecture globale...

Laurent Cros : Oui, mais il ne faut pas confondre le résultat et la méthode pour y parvenir. Il faut passer par cinq décodages réussis pour obtenir des résultats stables en fluence et compréhension. Comme vous l’avez noté, la compétence pour laquelle notre méthode obtient 32% d’écart-type est la compréhension de texte. Le résultat est plus faible en compréhension de l’oral. Nous sommes d’ailleurs en train de travailler avec Maryse Bianco (Université Pierre Mendès-France, Grenoble, ndlr) sur un module "compréhension et production d’écrit". D’autre part, la troisième compétence décisive pour la suite, c’est le vocabulaire et c’est une compétence qui n’est pas travaillée dans notre méthode actuellement. Là aussi, nous réfléchissons à l’ajouter au protocole.

ToutEduc : Que faudrait-il faire, à votre avis, pour atteindre un écart-type, de façon à ce que les résultats en REP+ soient semblables à ceux des écoles hors éducation prioritaire .

Laurent Cros : Il faut cumuler plusieurs mesures qui auront chacune un effet entre 20% et 30%, ce qui est déjà beaucoup pour des dispositifs implantés à large échelle : les dédoublements, notre méthode, mais peut-être aussi une mesure sur laquelle nous travaillons en grande section et encore autre chose, qu’il est trop tôt pour évoquer.

ToutEduc : Comment se porte l’association ?

Laurent Cros : Bien. A budget constant, nous avons cette année 230 nouvelles classes de CP qui suivent le protocole et qui s’ajoutent aux quelques 270 que nous avions déjà. Nous avons huit chargés de mission au lieu trois, ils passent une dizaine de fois dans l’année dans chacune des nouvelles classes, et nous n’avons presque plus d’assistants pédagogiques, qui avaient chacun deux ou trois classes où ils venaient aider l’enseignant. Depuis que les CP sont dédoublés, l’enseignant peut gérer les trois groupes de 4 ou 5 élèves que suppose la mise en oeuvre de notre protocole.

Propos recueillis par P. Bouchard, relus par L. Cros

Extrait de touteduc.fr du : "Agir pour l’école" : Laurent Cros analyse les résultats (Interview exclusive)

 

Sur le site OZP,
voir le mot-clé *Maîtrise Langue Expérimentations : AGIR, PARLER, ROLL.../

Répondre à cet article