> EDUCATION. Généralités (hors EP) > Education. Généralités (Positions) > Education. Généralités (Positions politiques et syndicales) > A droite toute ? L’école menacée par les idéologies réactionnaires, dossier de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

A droite toute ? L’école menacée par les idéologies réactionnaires, dossier de Carnets rouges, n° 26, octobre 2022 (en ligne)

21 octobre 2022

Additif du 20.10.22

Télécharger le numéro

Au sommaire
L’Édito | Paul Devin & Christine Passerieux

Le dossier

Virages et visages « naturels » de la droite en matière éducative à l’ère néolibérale | Francis Vergne

L’extrême-droite et l’école de la République, du Maréchal Pétain à Emmanuel Macron. La haine, le stigmate, la décadence | Jean-Michel Barreau

À bas bruit souvent… | Christine Passerieux

L’École ouverte… aux réseaux d’extrême droite ? | Grégory Chambat

L’école, l’histoire à l’épreuve de l’extrême droite au pouvoir : le cas de Béziers | Richard Vassakos
Enjeux idéologiques de l’éducation civique | Paul Devin
Des focalisations réductrices et des formatages multiples | Claude Lelièvre
Les vouchers, porte ouverte à l’extrême-droite | Erwan Lehoux
L’école néolibérale et le front des savoirs | Haud Guéguen
Une pierre au milieu du chemin de la formation humaine : six ans d’attaques contre l’Éducation publique brésilienne | Kleiton Cassemiro & Ana Lúcia Sarmento Henrique
Le frontisme municipal | Entretien avec Sophie Abraham

L’entretien
Entretien avec Flavio Salazar | Ministre de la science, de la technologie, de la connaissance et de l’innovation au Chili

Notes de lectures
Comment la culture vient aux enfants : repenser les médiations | Florence Eloy
Note de lecture proposée par Christine Passerieux
« Sois acteur de ton parcours ! » L’engagement des jeunes « en difficultés » au cœur des injonctions paradoxales | Maël Loquais
Note de lecture proposée par Erwan Lehoux

Littérature jeunesse
À corps perdu | Muriel Zûrcher
Note de lecture proposée par Françoise Chardin
Dans ce monde ou dans l’autre | Catherine Locandro
Note de lecture proposée par Françoise Chardin

Au nom du comité de rédaction de Carnets rouges,
nous vous souhaitons une bonne lecture !

 

Cher lecteur, chère lectrice,

Le dernier numéro de Carnets rouges, consacré aux idéologies réactionnaires qui menacent l’école, est enfin disponible.Vous y retrouverez également un entretien exclusif avec Flavio Salazar, ministre chilien de la science, de la technologie, de l’innovation et de la connaissance.

Vous pouvez le consulter et le télécharger librement sur le site internet de la revue mais aussi en commander un exemplaire papier.

 

Carnets rouges n°26 | Octobre 2022
À droite toute ?
La rhétorique d’un retour à l’École d’antan, mythifiée, dans laquelle l’autorité serait rétablie et le mérite « enfin » reconnu, se répand, portée par nombre de tenants du libéralisme, par la droite et l’extrême-droite, voire dans les rangs de la gauche. Si ces discours peuvent apparaître comme des appels à sauver l’école - de quoi ? -, ils menacent en réalité gravement l’école publique, dès lors que les savoirs sont instrumentalisés à des fins idéologiques et marchandes, les métiers brocardés, l’exigence d’égalité sacrifiée, l’autorité confondue avec l’autoritarisme.

Derrière des similitudes - lesquelles ? - dans les discours, faut-il voir les variations d’un même projet politique ou des projets de nature différente ? Quelles en sont les finalités ? Dans quelle histoire s’inscrivent-ils ? Quelle en est la traduction concrète dans les politiques éducatives mises en œuvre et à venir ?

La version électronique (PDF) de Carnets rouges est gratuite. Cependant, c’est grâce à la vente de la version papier et grâce à vos dons que la revue pourra continuer de se développer. Nous vous remercions pour votre contribution.

L’école menacée par les idéologies réactionnaires
" Le refus de conceptions dites « pédagogistes », le recours de plus en plus coercitif à la modélisation des pratiques professionnelles, l’orientation professionnelle précoce des élèves et la mainmise du patronat sur la formation professionnelle… bien des sujets permettent de constater qu’au-delà de fondements idéologiques différents, ce sont les mêmes orientations de politique éducative qui sont annoncées. Mêmes convergences quand il s’agit de renforcer l’organisation hiérarchisée de l’école : partisans de l’ordre et technocrates du management en affirment la nécessité". Carnets rouges consacre son numéro 26 aux effets de la droitisation sur l’école publique. " À bas bruit souvent, portée par une vision décliniste du système scolaire, l’extrême droite s’intéresse beaucoup à l’éducation depuis des années. Il s’agit pour le RN de restaurer « l’efficacité du système éducatif1 » alors que « démagogie, laxisme et relativisme privent nos enfants de repères et de valeurs pourtant essentiels à la cohésion sociale et nationale ». Éric Zemmour est en phase lorsqu’il affirme que « nous assistons depuis trop longtemps au délitement de notre système éducatif et à l’effondrement du niveau scolaire des jeunes Français ». Les uns et les autres cultivent une vision totalement mythifiée de l’histoire de l’école sur le mode populiste du « c’était mieux avant", note C Passerieux. " La nostalgie de l’École d’antan est depuis longtemps une antienne, accompagnée le plus souvent par la problématique du déclin de l’École et de sa nécessaire « restauration »", estime Claude Lelièvre dans un article sur les "focalisations réductrices" " Cela a pris de l’ampleur dans les années 1980 et s’est encore développé en ce début du XXIème siècle. La campagne présidentielle de cette année en a été l’illustration, aussi bien pour les savoirs (« les disciplines ») que pour les comportements (« la discipline »)". Erwan Le houx évoque le cas des vouchers qui continuent de planer dans le programme de la droite comme une menace au dessus de lécole publique. Richard Vassakos analyse le cas de Béziers, une ville gérée par l’extreme droite. Paul Devin interroge le devenir de l’éducation civique. " Dans une société démocratique, l’éducation civique ne peut se limiter à l’imposition de normes. Si la transmission de valeurs est une condition de la vie sociale, elle ne peut ni nier la diversité des identités ni refuser la liberté des choix. C’est la capacité d’un jugement raisonné et éclairé par la culture commune qui garantit un libre exercice de la citoyenneté. Or, nombreux sont ceux qui défendent aujourd’hui une conception normative, limitée à l’instruction de comportements".

Carnets rouges n’°26

Extrait de cafepedagogique.net du 21.10.22

Répondre à cet article