> EDUCATION. Généralités (hors EP) > Education. Généralités (Positions) > Education. Généralités (Positions politiques et syndicales) > Valérie Pécresse veut rétablir un examen à l’entrée en 6e. Le commentaire (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Valérie Pécresse veut rétablir un examen à l’entrée en 6e. Le commentaire historique de Claude Lelièvre

24 novembre Version imprimable de cet article Version imprimable

Valérie Pécresse en avant pour aller en arrière toute
L’ex-ministre de l’enseignement supérieur se distingue lors de la primaire organisée au sein de « LR » par des propositions - examen d’entrée en sixième, augmentation de deux heures des horaires dévolus au « lire-écrire-compter » dans l’élémentaire, focalisation unilatérale sur la « transmission » - à rebours des deux ministres de la période gaullienne d’avant Mai 68 : Fouchet et Peyrefitte.

[...] Le décret du 23 novembre 1956 supprime « l’examen d’entrée en sixième pour les élèves de l’enseignement public dont les résultats de la dernière année scolaire auront été égaux ou supérieurs à la moyenne »

On est alors dans une période où l’on considère que l’âge de la fin de la scolarité obligatoire doit être repoussée. C’est décidé finalement dès le début de la période gaullienne, par une Ordonnance de 1959. Il est prévu que les enfants ayant six ans cette année là auront obligatoirement deux années d’instruction supplémentaires.

Et, en 1963, le ministre de l’Éducation nationale Christian Fouchet (très fermement soutenu par le Président de la République Charles de Gaulle) institue le collège d’enseignement secondaire (CES) par lequel peuvent désormais transiter tous les élèves de 11-12 ans à 15-16 ans.

Les projets du ministre de l’Éducation nationale Alain Peyrefitte avant Mai 68 [...]

Signalez ce contenu à notre équip
Extrait de blogs.mediapart.fr du 23.11.21

 

Voir le mot-clé Pédag. Compétences et Socle (gr 4)/

Répondre à cet article