> PILOTAGE, ACCOMPAGNEMENT, ÉVALUATION, ORIENTATION > PILOTAGE national, académ., local > Pilotage national > Pilot. national. Nominations > Nathalie Elimas quitte le gouvernement. Un "bilan très mitigé" (Ouest-France, (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Nathalie Elimas quitte le gouvernement. Un "bilan très mitigé" (Ouest-France, qui cite le manifeste de l’OZP)

7 mars

Nathalie Elimas, secrétaire d’Etat chargée de l’éducation prioritaire, accusée de « harcèlement », quitte le gouvernement
Entrée au gouvernement en juillet 2020, elle faisait l’objet d’une enquête administrative ouverte en janvier. Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires, quitte également l’exécutif après sa nomination au Conseil constitutionnel.

La secrétaire d’Etat chargée de l’éducation prioritaire, Nathalie Elimas, quitte le gouvernement, a fait savoir l’Elysée dans un communiqué, samedi 5 mars au soir. Mme Elimas faisait l’objet d’une enquête administrative depuis janvier, après avoir été accusée de harcèlement moral par des collaborateurs au sein de son cabinet.

Le ministère de l’éducation nationale avait confirmé à l’Agence France-Presse (AFP), le 15 janvier, une enquête administrative en cours « sur le fonctionnement ressources humaines du cabinet de Mme Elimas ». Interrogés par l’AFP lors de la révélation de cette procédure administrative, plusieurs de ses collaborateurs avaient déclaré que cette spécialiste des ressources humaines se voyait reprocher des faits de « harcèlement » mais aussi de « maltraitance » envers une demi-douzaine de subordonnés.

Extrait de lemonde.fr du 05.03.22

 

Décret n° 2022-320 du 5 mars 2022 relatif aux cabinets ministériels
Article 2
Par dérogation à l’article 1er du décret du 18 mai 2017 susvisé, le cabinet du ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports comprend les membres du cabinet de la secrétaire d’État chargée de l’éducation prioritaire, dans sa composition antérieure au décret du 5 mars 2022 relatif à la composition du Gouvernement.

Extrait de legifrance.gouv.fr du 05.03.22

 

Voir aussi du 3 mars Nathalie Elimas annonce sur Twitter l’extension de l’expérimentation des CLA à 12 nouvelles académies

 

Éducation prioritaire : le bilan très mitigé de Nathalie Élimas, éconduite du gouvernement

[...] Des contrats locaux d’accompagnement décriés
Le dernier acte de Nathalie Élimas aura été l’annonce, le 3 mars, que douze nouvelles académies rejoindront l’expérimentation des contrats locaux d’accompagnement à la rentrée 2022, en plus des trois déjà engagées ​dans les académies de Nantes, Marseille et Lille.

Une réforme décriée par les acteurs de terrain. Lors de son arrivée au pouvoir en 1981, la gauche au pouvoir avait décidé d’accorder plus de moyens (personnels supplémentaires et mieux payés) aux zones où le taux d’échec scolaire est le plus élevé. Aujourd’hui 104 réseaux d’éducation prioritaire, associant des écoles et des collèges, sont recensés en France.

Fin 2020, Nathalie Élimas avait annoncé vouloir supprimer ces zonages. Le but ? Accorder dorénavant ces moyens supplémentaires à des établissements sur la base d’un projet, et non de la seule situation sociale des élèves. À l’automne 2021, la secrétaire d’État est revenue sur ses propos, annonçant que, finalement, les REP ne disparaîtraient pas à la rentrée 2022.

« Plus aucune impulsion »

Reste que, pour les acteurs de terrain, le compte n’y est pas. Dans un manifeste publié le 14 février, l’Observatoire des zones prioritaires (OZP) est cinglant : Le pilotage national a disparu […] Plus aucune impulsion n’a été donnée et l’essentiel des ressources spécifiques des réseaux d’éducation prioritaire a été drainé au profit de la mesure phare du programme présidentiel : le dédoublement des effectifs des classes de CP et CE1 ​.

Extrait de msn.com du 07.03.22

 

Accusée de harcèlement, Nathalie Elimas va retrouver son siège de députée après avoir quitté le gouvernement
L’ex-secrétaire d’Etat chargée de l’Éducation prioritaire, dont le départ du gouvernement a été annoncé ce samedi par l’Elysée, va reprendre sa place à l’Assemblée nationale – elle est élue de la 6e circonscription du Val-d’Oise – et s’engager pour la campagne d’Emmanuel Macron.

Extrait de leparisien.fr du 07.03.22

 

Sur Twitter

Alexis Torchet Sgen-CFDT@atorchet·4h Cette extension sans dialogue social à 3 j d’une fin de mandat est incompréhensible. Il faut prendre le temps d’une véritable expérimentation et évaluer les effets sur des écoles et des établissements jusque là ds les « angles morts » de l’Éducation prioritaire.
@associationozp
Nathalie Elimas@avyelimas · 3 mars J’ai annoncé hier que 12 nouvelles académies rejoindront l’expérimentation des contrats locaux d’accompagnement à la rentrée 2022, en plus des 3 déjà engagées.
👉 Les #CLA permettent de répondre de façon ajustée aux besoins des élèves et équipes dans des territoires fragilisés. Afficher cette discussion179

 

Voir les mots-clés :
CLA (Contrat local d’accompagnement)/
OZP. POSITION (gr 3)/ (774 articles depuis 1969)

Répondre à cet article