> EDUCATION. Généralités (hors EP) > Education. Généralités (Positions) > Education. Généralités (Positions autres : observateurs, assoc., (...) > Le Gfen menacé suite à deux diminutions successives de sa subvention

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le Gfen menacé suite à deux diminutions successives de sa subvention

25 mars

Le GFEN en péril
Partenaire historique de l’Education nationale, le GFEN est mis en difficulté par un ministre en fin de mandat. "Le ministère a diminué notre subvention de 30% en 2020 puis encore de 10% en 2021", nous dit Jacques Bernardin, président du GFEN. Privé de 40% de la subvention, le GFEN n’a d’autre choix que de supprimer le poste d’enseignant détaché qu’il employait depuis des années. Pour lui il y a malveillance du ministère "au moins quand il ne veille pas à faire perdurer un acteur éducatif comme le GFEN, boite à outils pour des changements dont on parle mais qui peinent à devenir". Le GFEN est un partenaire historique de l’Education nationale. Jean Zay, Paul Langevin, Henri Wallon ont été membres du GFEN. Depuis A Savary (1982-1984), le GFEN est reconnu par le ministère comme un mouvement de recherche et de formation. "De toutes façons, nous allons continuer nos actions", dit J Bernardin. "On espère que la situation sanitaire permettra de reprendre les formations". Et le GFEN peut s’appuyer sur d’autres institutions comme les éducateurs de la PJJ ou l’école supérieure du travail social. "Mais cette situation ne va pas faciliter la poursuite et l’expansion de nos activités".

Extrait de cafepedagogique.net du 24.03.22

Répondre à cet article