> VII- NIVEAUX D’ENSEIGNEMENT : de la Maternelle au Lycée. Interdegrés et Socle > Maternelle et Petite Enfance > Maternelle (Presse, Audiovisuel, Guides*) > L’école maternelle en dix mots (Eduveille)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

L’école maternelle en dix mots (Eduveille)

30 novembre 2022

L’école maternelle en dix mots
Claire Ravez

Le Cidree, réseau européen dont l’Institut français de l’éducation est membre, vient de mettre en ligne l’ouvrage Quality and Curricula in Early Childhood Education and Care (Aursand L., Jensen S.K., Langholm C. et Lindgaard C. [dir.], 2022). Il comporte un chapitre rédigé par le sociologue Ghislain Leroy (Leroy, 2022a), auteur de L’École maternelle de la performance enfantine (Leroy, 2020), qui met en avant le caractère prononcé de la logique de « scolarisation » de l’éducation et de l’accueil des jeunes enfants (EAJE) dans le cadre français. À quoi cette école préélémentaire ressemble-t-elle aujourd’hui ? Alors que le Ministère de l’éducation nationale a présenté un « plan maternelle » en septembre 2022, tentons le pari de rendre compte de ses défis actuels non pas en un chapitre, mais en dix mots… et un acrostiche.

Mission(s). Depuis presque dix ans, les buts de l’école maternelle consistent à « donner envie aux enfants d’aller à l’école pour apprendre, affirmer et épanouir leur personnalité » (BOEN spécial n° 2 du 26 mars 2015), et depuis 2021 « à exercer leur curiosité sur le monde qui les entoure, tout en respectant le rythme de chacun » (BOEN n° 25 du 24 juin 2021). Comment agir au quotidien pour atteindre ces objectifs tout en prenant en charge les tensions sous-jacentes qu’ils impliquent, notamment entre enfant et élève, entre personne et groupe ?

Autonomie. Injonction sociale et norme culturelle, cette notion polysémique renvoie aux sphères affective et morale, motrice et pragmatique, ou encore cognitive et intellectuelle (Leroy, 2022b). Elle semble un prérequis nécessaire pour tirer profit de dispositifs pédagogiques fréquents à l’école maternelle tels que les « ateliers » et le travail sur des « fiches » photocopiées. Se demander si ces présupposés sont également enseignés interroge la capacité de l’école maternelle à réduire les écarts entre des élèves chez qui cette disposition sociale, comme d’autres, est inégalement distribuée en raison de leur socialisation familiale (Lahire [dir.], 2019). [...]

Extrait de eduveille du 25.11.22

Répondre à cet article