> EDUCATION PRIORITAIRE > Educ Prior. Ile Maurice > Sortir de ZEP : l’espoir pour une école de l’Ile Maurice

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Sortir de ZEP : l’espoir pour une école de l’Ile Maurice

6 novembre 2007

Extrait de « L’Express.mu » du 05.11.07 : Cadeau d’anniversaire : Sortir de la ZEP

Ce serait la cerise sur le gâteau. L’école verrait enfin le bout du tunnel. Les performances n’arrêtent pas de progresser avec une moyenne de 50 % au CPE. Grâce à la sollicitude de parrains très conscients de leur responsabilité.

L’école Jean Eon de Grand-Gaube sortira-t-elle de la Zone d’éducation prioritaire (ZEP) ? Tout laisse croire qu’il en sera ainsi. En tout cas, ce sera un beau cadeau d’anniversaire pour les élèves, les parents et les instituteurs car cette école fête cette année son 25e anniversaire depuis qu’elle a été rebaptisée Jean Eon.

Une école est classée dans la catégorie ZEP si ses performances répétées sont en dessous de 40 %. Et si pendant trois années consécutives la performance est supérieure à 40 %, l’école sort de cette zone.

Le taux de réussite de l’école de Jean Eon a été de 48 % l’année dernière et de 51 % en 2005. Cette année, le maître d’école, Tristan Médard, estime qu’il tournera autour de 50 %. Un résultat qui permettra à l’école de quitter la ZEP.

L’absentéisme recule

Tristan Médard attribue le progrès de l’école au travail des « liaison officers », à la sensibilisation des parents et au soutien des sponsors parmi lesquels se trouvent les hôtels du village.

Les quatre « liaison officers » accomplissent un travail formidable et le taux d’absentéisme a reculé considérablement.

Tristan Médard souligne qu’à l’école, l’accent est mis sur la créativité. Les élèves font du théâtre et pratiquent le sport, ce qui les motive davantage. “Les matières extrascolaires intéressent beaucoup les enfants”, souligne le maître d’école.

Il explique aussi que les hôtels jouent un rôle prépondérant dans le progrès réalisé. Les élèves des grandes classes les visitent régulièrement. L’école reçoit une assistance financière des hôtels. Il rend hommage au manager de l’école, le Père Philippe Goupille “qui se donne à fond pour ce qui est de l’éducation.”

L’anniversaire sera célébré mercredi prochain. Le même jour, le magazine annuel sera lancé. En effet depuis trois ans, les instituteurs rédigent un magazine où sont présentées les activités organisées au cours de l’année. L’école compte 450 élèves, regroupés dans 13 classes.

L’année dernière, cette institution était à l’honneur, quand une de ses élèves, Roopa Boodhun, a obtenu quatre A+ aux examens du Certificate of Primary Education (CPE).

Répondre à cet article