Mouvements de parents et enseignants (suite)

16 avril 2015

ACADEMIE DE PARIS
La maire de Paris, le député PS du XIVe et le groupe Parti communiste - Front de Gauche protestent contre la fermeture de classes hors de l’éducation prioritaire

 

ACADEMIE DE CRETEIL

A Bobigny (Seine-Saint-Denis), un collège tourne à vide depuis une grosse semaine. Les parents ont décidé en bloc de ne plus envoyer leurs enfants en cours, pour réclamer plus de moyens.
Extrait de liberation.fr du 11.04.15 : « Non à l’école low-cost », parents en grève

Près d’une centaine d’enseignants et parents d’élèves se sont rassemblés devant la direction académique pour demander des ouvertures de classes pour la rentrée prochaine.

Extrait de leparisien.fr du 03.04.15 : Profs et parents de Seine-Saint-Denis se mobilisent pour les ouvertures de classes à la rentrée

 

ACADEMIE DE LYON
La carte scolaire dans les départements. Des fermetures en lien avec la création de réseaux d’éducation prioritaire : Aisne et Drôme

 

ACADEMIE DE TOULOUSE

« J’ai obtenu, fait unique en France, que l’intégralité des moyens soit maintenue au Garros jusqu’en 2020, assure le Préfet. Une convention d’éducation prioritaire aménagée est présentée, l’État ne pourra pas aller plus loin. » « C’est faux, de nombreux moyens ne sont pas maintenus ! », martèlent les membres du collectif. Ajoutant qu’à Marseille, Angers et Nantes, des écoles dans la même situation que celles du Garros ont été rattachées à l’éducation prioritaire. Alors, les parents occupaient hier les écoles du Garros et organisent une veillée ce soir. « On va camper, pour montrer qu’on campe sur nos positions », reprennent les militants.

Extrait de ladepeche.fr du 09.04.15 : Projet de ville : ce qui avance ou non

Répondre à cet article