> VIE SCOLAIRE : Climat, Décroch., Internats, Rythmes, Santé > Décrochage et absentéisme > E2C (Ecole de la deuxième chance) et Epide. > Ecoles de la 2ème chance : nouvelle convention d’objectifs (2016-2018). (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Ecoles de la 2ème chance : nouvelle convention d’objectifs (2016-2018). Rappel : au moins 40 % de jeunes résident dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV)

27 février 2016

Une instruction fixe les nouvelles orientations de l’État et réaffirme son engagement financier envers les Écoles de la 2e chance (E2C), actrices de l’insertion sociale et professionnelle des jeunes.

Le CGET et la délégation à l’Emploi et à la Formation professionnelle ont signé la nouvelle convention pluriannuelle d’objectifs 2016-2018 entre l’État et les Écoles de la 2e chance, le 10 février dernier. Cette instruction réaffirme l’engagement financier de l’État en échange d’objectifs.

Elle invite les directions régionales des Entreprise, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi (Direccte) et les directions régionales de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale (DRJSCS) à conduire un dialogue de gestion avec chacune des E2C – dialogue auquel les conseils régionaux peuvent être associés.

L’instruction rappelle l’objectif national d’accueillir au moins 40 % de jeunes résidant dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV). Objectif fixé par le Comité interministériel à l’égalité et à la citoyenneté du 6 mars 2015.

À noter : les E2C doivent mener des actions de repérage et de recrutement des jeunes au sein des quartiers QPV pour atteindre les objectifs fixés au niveau local.

Financement
Les subventions sont versées soit par le ministère chargé de l’Emploi, soit par le CGET pour le fonctionnement des E2C. L’aide au démarrage est maintenue à 100 000 € au maximum et à 50 000 € pour les nouveaux sites rattachés à une E2C existante.

Extrait de cget.gouv.fr : Nouvelle convention d’objectifs

Répondre à cet article