> INEGALITES : Mixité sociale, Pauvreté, Ethnicité… > Pauvreté, Aide sociale > Pauvreté, Aide sociale (Textes et Déclarations officielles) > Un décret réduit le nombre de membres du Cese et ne reconduit pas le siège (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Un décret réduit le nombre de membres du Cese et ne reconduit pas le siège d’Atd Quart Monde

29 mars 2021

Les plus pauvres exclus du Cese. Réaction d’Atd Quart Monde
Communiqué de presse – 25 mars 2021

« Nous sommes stupéfaits ! Alors que la pauvreté et la grande pauvreté augmentent significativement dans notre pays, les représentants des plus pauvres dans la troisième Assemblée de la République y seront moins nombreux », déclare Marie-Aleth Grard, présidente d’ATD Quart Monde, à l’annonce de la nouvelle composition du Conseil économique, social et environnemental (CESE) ce jour.

ATD Quart Monde siège au CESE en tant que « personnalité qualifiée » depuis 1979 et apporte à cette assemblée – grâce à son ancrage quotidien et à sa pratique de la participation des personnes les plus pauvres – une expertise unique et irremplaçable sur les questions de société. Les travaux d’ATD Quart Monde au sein du CESE* ont permis des avancées déterminantes dans la lutte contre la grande pauvreté dans notre pays. Ils sont parmi les rapports les plus diffusés et utilisés pour contribuer aux politiques publiques de lutte contre la pauvreté.

Au regard des 15 % de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté dans notre pays, nous demandons qu’ATD Quart Monde conserve son siège de représentant au CESE et que le collectif Alerte dispose également d’un représentant. Le gouvernement doit donner au CESE les moyens de rester fidèle à sa devise, gravée à son entrée en février 2007, pour célébrer les 20 ans du rapport Wresinski : « Considérer les progrès de la société à l’aune de la qualité de vie du plus démuni et du plus exclu, est la dignité d’une nation fondée sur les Droits de l’Homme. »

Notes aux rédactions

* Parmi les travaux d’ATD Quart Monde au CESE, citons :

– le rapport « Grande pauvreté et précarité économique et sociale » de Joseph Wresinski, fondateur d’ATD Quart Monde, a donné une définition de la grande pauvreté reprise dans des textes de loi en France et à l’ONU et a initié la création du Revenu Minimum d’Insertion (RMI) ;

– le rapport sur « L’évaluation des politiques publiques en matière de lutte contre la grande pauvreté » de Geneviève de Gaulle-Anthonioz, ancienne présidente d’ATD Quart Monde, a permis d’élaborer la loi d’orientation de lutte contre les exclusions de 1998, ainsi que celles sur la Couverture maladie universelle et le Droit au logement opposable ;

– l’Avis « Une école de la réussite pour tous » de Marie-Aleth Grard, actuelle présidente d’ATD Quart Monde, a montré que la réussite de tous à l’école est possible sous certaines conditions.

Extrait de atd-quartmonde.fr du 25.03.21

 

Le gouvernement réduit la voix des plus pauvres au Cese
Selon un décret publié jeudi 24 mars, les associations de lutte contre la pauvreté seront moins représentées au Conseil économique, social et environnemental (CESE).
Les plus précaires seront moins représentés au Conseil économique, social et environnemental (CESE) dont la composition doit être prochainement renouvelée. Dans un communiqué publié jeudi 24 mars, les 35 associations de solidarité du collectif Alerte déplorent que leur soit déniée « la juste représentation qu’elles sont en droit d’attendre », alors que la crise sanitaire fragilise les plus démunis.

Le Cese passe de 233 membres à 175 [...]
Le décret publié jeudi reconduit le siège de la Croix-Rouge et celui qui revient au réseau Alerte, mais pas celui d’ATD Quart Monde, un acteur historique dont la marque de fabrique est précisément de donner la parole aux pauvres pour les associer aux politiques publiques. C’est le rapport du P. Joseph Wresinsky de 1987 qui préfigura le revenu minimum d’insertion (RMI) ou celui de Geneviève de Gaulle-Anthonioz qui amena la loi de lutte contre l’exclusion de 1998. « Ne pas reconnaître le travail d’ATD montre que le combat contre la pauvreté ne compte pas pour ce gouvernement », tempête Marie-Aleth Grard, la présidente de l’association qui siégeait depuis 2008 au Cese.

Le décret

Extrait de lacroix.com du 26.03.21

Répondre à cet article