> PILOTAGE, ACCOMPAGNEMENT, ÉVALUATION, ORIENTATION > PILOTAGE national, académ., local > Pilotage national > Pilot. national. Cabinet, Dgesco (organisation) > Nomination des membres du Conseil scientifique de l’éducation nationale (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Nomination des membres du Conseil scientifique de l’éducation nationale (Csen) (BO du 15 avril 2021). Le commentaire du Café

19 avril Version imprimable de cet article Version imprimable

Additif du 19.04.21
JM Blanquer renouvelle son conseil scientifique
Voulu par JM Blanquer, le conseil scientifique de l’Education nationale a été un instrument très utile pour porter les réformes ministérielles. Cela ne s’est pas toujours fait sans critiques ni sans tensions. Le renouvellement important du Conseil ne modifie pas les équilibres disciplinaires. Il élimine des personnalités qui ont pu être critiques et fait entrer des personnalités dont certaines sont apparues récemment dans les événements ministériels.

Annoncé dès novembre 2017 par JM Blanquer, le conseil scientifique se voyait chargé de justifier les politiques ministérielles. "Il s’agit de pouvoir consulter des scientifiques de différentes disciplines, notamment dans les sciences cognitives, afin d’avoir une vision fondée des politiques publiques", disait JM Blanquer. Le Conseil était donc conçu dès l’origine comme un instrument de légitimation politique.

Sa composition a été vivement critiquée dès 2018 tellement le conseil était dominé par une famille scientifique, celle des neurosciences, extraordinairement arrogante et impérialiste. Là-dessus pas de progrès. Les membres venus des sciences cognitives et des neurosciences dominent toujours largement le conseil. Et S. Dehaene, dont les propos ont pu choquer dès 2018, reste le président du nouveau conseil scientifique.

Sous la houlette de S Dehaene, la vie du conseil scientifique a été houleuse. La plupart des publications du Conseil ont été rédigées par une petite partie du conseil et pas toujours la plus compétente. On se rappelle par exemple l’article de Michel Fayol, dans le Café pédagogique, expliquant "qu’il n’y a pas de manuel de lecture idéal".

Michel Fayol ne fait plus partie du Conseil scientifique. Esther Duflo, Benoit Suchaud font aussi partie des personnalités qui quittent le conseil.

Entrent dans le nouveau conseil notamment les économistes Yann Algan et Elise Huillery, Luc Ria de l’IFé et le sociologue Pascal Bronner.

F Jarraud

Le nouveau conseil

La naissance du Conseil
La science peut elle sauver l’Ecole ?
Le CSEN critiqué sur le fond
Michel Fayol en 2020

Extrait de cafepedagogique.net du 19.04.21

 

Bulletin officiel n°15 du 15 avril 2021
Conseils, comités, commissions
Nomination des membres du Conseil scientifique de l’éducation nationale
NOR : MENG2111527A
Arrêté du 13-4-2021
MENJS - SG

Par arrêté du ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports en date du 13 avril 2021, sont nommés membres du Conseil scientifique de l’éducation nationale pour une durée de cinq ans :

Monsieur Yann Algan, professeur d’économie et doyen de l’École d’affaires publiques de l’Institut des sciences politiques de Paris ;

Monsieur Pascal Bressoux, professeur de sciences de l’éducation à l’université Grenoble Alpes ;

Gérald Bronner, professeur de sociologie à l’université Paris-Diderot ;

Madame Anne Christophe, directrice de recherche au CNRS, enseignante-chercheure au Laboratoire de sciences cognitives et psycholinguistique de l’École normale supérieure de Paris ;

Rodolphe Durand, professeur de stratégie et théorie des organisations à HEC-Paris, fondateur et directeur académique de l’Institut Society & Organizations ;

Jérôme Deauvieau, professeur de sociologie à l’École normale supérieure de Paris ;

Stanislas Dehaene, professeur au Collège de France ;

Ghislaine Dehaene-Lambertz, directrice de recherche au CNRS, pédiatre ;

Marc Demeuse, professeur de psychologie à l’université de Mons (Belgique) ;

Étienne Ghys, directeur de recherche au CNRS, mathématicien, secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences ;

Éric Guilyardi, directeur de recherche au CNRS, océanographe et climatologue, enseignant-chercheur à l’université de Reading (Grande-Bretagne) et à l’Institut Pierre-Simon Laplace ;

Marc Gurgand, directeur de recherche au CNRS, professeur d’économie à l’École d’économie de Paris et à l’École normale supérieure de Paris ;

Monsieur Pascal Huguet, directeur de recherche au CNRS, directeur du Laboratoire de psychologie sociale et cognitive de l’université Clermont Auvergne ;

Élise Huillery, professeure d’économie à l’université Paris-Dauphine ;

Caroline Huron, chargée de recherche à l’Inserm, psychiatre, membre du Laboratoire de neuro-imagerie cognitive à NeuroSpin ;

Véronique Izard, enseignante-chercheure à l’université Paris-Descartes ;

Stéphanie Mazza, professeure des universités à l’Institut national supérieur du professorat et de l’éducation de l’université Lyon-I ;

Elena Pasquinelli, philosophe des sciences cognitives, responsable de la recherche et de l’évaluation à la Fondation La Main à la pâte ;

Madame Joëlle Proust, directrice de recherche émérite en philosophie CNRS, membre de l’Institut Jean-Nicod à l’Ecole normale supérieure de Paris ;

Franck Ramus, directeur de recherche CNRS, professeur en sciences cognitives à l’École normale supérieure ;

Luc Ria, professeur des universités en sciences de l’éducation et de la formation à l’Institut français de l’éducation, ENS-Lyon ;

Monsieur Emmanuel Sander, professeur à la faculté de psychologie et des sciences de l’éducation (FPSE), Université de Genève ;

Elizabeth Spelke, professeure de psychologie à l’Université Harvard (États-Unis) ;

Liliane Sprenger-Charolles, directrice de recherche émérite CNRS et membre du Laboratoire de psychologie cognitive d’Aix-Marseille Université ;

Monsieur Johannes Ziegler, directeur de recherche CNRS, enseignant-chercheur au Laboratoire de psychologie cognitive d’Aix-Marseille Université.

 

Stanislas Dehaene, professeur au Collège de France, est nommé président du Conseil scientifique de l’éducation nationale.

Nelson Vallejo-Gomez, attaché d’état hors classe du ministère chargé de l’éducation nationale, est nommé secrétaire général du Conseil scientifique de l’éducation nationale.

Extrait de education.gouv.fr du 15.04.21

 

La précédente liste des membres du Csen, au moment de sa création 2018)
Les membres du Conseil scientifique de l’Éducation nationale

Président : Stanislas Dehaene

Secrétaire général : Nelson Vallejo-Gomez

Berry Gérard, professeur au Collège de France - Chaire Informatique et Sciences numériques

Bianco Maryse, enseignante-chercheuse au Laboratoire des Sciences de l’Éducation de l’Université de Grenoble

Bressoux Pascal, professeur à l’Université de Grenoble-Alpes en Sciences de l’Éducation

Deauvieau Jérôme, professeur des universités et directeur du département de sciences sociales de l’ENS-Paris

Dehaene Stanislas, professeur au Collège de France - Chaire de Psychologie cognitive expérimentale

Demeuse Marc, professeur à l’Université de Mons (Belgique) en Psychologie et Statistique

Duflo Esther, professeur au Massachusetts Institute of Technology - Chaire "Abdul Latif Jameel" sur la réduction de la pauvreté et l’économie du développement

Fayol Michel, professeur à l’Université Blaise Pascal de Clermont en Psychologie cognitive et du Développement

Ghys Étienne, directeur de recherche du CNRS à l’ENS-Lyon (Mathématiques, Géométrie, Topologie et Systèmes dynamiques)

Gurgand Marc, directeur de recherche du CNRS. Professeur en Politiques publiques et Développement à l’Ecole d’économie de Paris et à l’ENS-Paris

Huron Caroline, chargée de Recherche à l’Inserm. Docteur Psychiatre. Chercheur au Laboratoire de neuroimagerie cognitive

Kouider Sid, directeur de Recherche du CNRS. Enseignant-chercheur à l’ENS-Paris en sciences cognitives, psychologie du développement

Pasquinelli Eléna, enseignant-chercheur à l’ENS-Paris. Membre de l’Institut Jean Nicod (ENS-EHSS-CNRS)

Proust Joëlle, directeur de Recherche du CNRS – Membre de l’Institut Jean-Nicod (Philosophe, spécialiste de métacognition)

Ramus Franck, directeur de Recherche du CNRS - Professeur attaché à l’École nationale supérieure de Paris – Co-directeur du Master en Sciences cognitives (ENS-EHESS-Université de Paris-Descartes)

Savidan Patrick, professeur d’éthique et de philosophie politique à l’Université de Paris-Est Créteil (UPEC), directeur de la revue Raison Publique et président de l’Observatoire des inégalités

Sebastian-Galles Nuria, professeur à l’Université de Barcelona en Sciences cognitives et bilinguisme

Spelke Elizabeth, professeur à Harvard University en psychologie comportementale

Sprenger-Charolles Liliane, chercheur émérite du CNRS au laboratoire de psychologie cognitive (Université d’Aix-en Provence). Linguiste et psycholinguiste

Suchaut Bruno, professeur en sciences sociales et politiques de l’Université de Lausanne. Directeur de l’Unité de recherche pour le pilotage des systèmes pédagogiques

Ziegler Johannes, directeur de recherche du CNRS, directeur du Laboratoire de psychologie cognitive - Université d’Aix-Marseille

Extrait de ozp.fr du 12.01.18 Composition et missions du Conseil scientifique de l’Education nationale (site du MEN). Historique des différents "Conseils de ..." (OZP)

 

Le Conseil scientifique de l’Education nationale profondément remanié. L’un des "outils" disparaît du site

La composition du Conseil scientifique a été publié au BO du 15 avril. Huit de ses membres quittent le CSEN, d’autres chercheurs le rejoignent.

Il reste présidé par Stanislas Dehaene, professeur au Collège de France et le secrétarait général est assuré par Nelson Vallejo-Gomez. Restent membres Pascal Bressoux (Laboratoire des Sciences de l’Éducation de l’Université de Grenoble), Jérôme Deauvieau (sociologue, ENS Paris), Marc Demeuse (Université de Mons, Belgique), Étienne Ghys (mathématicien, ENS Lyon), Marc Gurgand (Ecole d’économie de Paris, ENS-Paris, CNRS), Caroline Huron (INSERM), Eléna Pasquinelli (philosophe, ENS Paris), Joëlle Proust (philosophe, ENS Paris), Franck Ramus (sciences cognitives, ENS Paris), Élizabeth Spelke (psychologie comportementale, Harvard Universiy), Liliane Sprenger-Charolles (psycholinguiste - CNRS), Johannes Ziegler (psychologie cognitive, CNRS, Université d’Aix-Marseille).

Rejoignent officiellement le CSEN (certains en étaient déjà membres de fait), Yann Algan (économiste, sciences po), Gérald Bronner (sociologue, Paris-Diderot), Anne Christophe (sciences cognitives, CNRS, ENS Paris), Rodolphe Durand (théorie des organisations, HEC-Paris), Éric Guilyardi (CNRS, Sorbonne Université), Pascal Huguet (psychologie sociale et cognitive, CNRS et université Clermont Auvergne), Élise Huillery (économie, Paris-Dauphine), Véronique Izard (neurosciences, CNRS et université de Paris), Stéphanie Mazza (neuropsychologie, INSPE de Lyon), Luc Ria (sciences de l’éducation, directeur de l’Institut français de l’éducation de Lyon), Emmanuel Sander (faculté de psychologie et des sciences de l’éducation, université de Genève, Suisse).

Quittent le CSEN Gérard Berry (Collège de France, Informatique et Sciences numériques), Maryse Bianco (psychologie cognitive, université de Grenoble), Esther Duflo (Economiste, MIT), Michel Fayol (Psychologie cognitive et du Développement, Université Blaise Pascal à Clermont-Ferrand), Sid Kouider (sciences cognitives, ENS-Paris, Patrick Savidan (philosophe, Paris-Est), Nuria Sebastian-Galles (sciences cognitives, Barcelone), Bruno Suchaut (sciences sociales, Université de Lausanne).

Selon les informations dont dispose ToutEduc, tous les partants ne souhaitaient pas quitter le CSEN, et certains étaient engagés dans des travaux qui devaient aboutir en juin, notamment sur les mathématiques, mais les tensions entre certains de ses membres étaient importantes. Le CSEN a organisé plusieurs colloques et a produit quatre "outils", "Éduquer à l’esprit critique", "Evalaide" sur l’utilité des tests en CP et CE1, "l’apprentissage de la lecture" sur le choix des manuels et des "Recommandations pédagogiques pour accompagner le confinement et sa sortie". Ce dernier ne figure plus sur le site du CSEN (voir ToutEduc ici).

La composition initiale du CSEN ici , la composition actuelle ici, le site du CSEN ici.

Extrait de touteduc.fr du 19.04.21

 

Note du QZ : Dans la liste de 2021, certains membres du Csen ont leur nom précédé de "Monsieur" ou "Madame". Un internaute peut-il nous éclairer (par un message en bas de cet article) sur les raisons de ce nouveau privilège protocolaire ?

Répondre à cet article