> ACTEURS et PARTENAIRES > Protestations d’enseignants et de parents > Dans l’Eurométropole de Strasbourg, enseignants et parents de 11 collèges en (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Dans l’Eurométropole de Strasbourg, enseignants et parents de 11 collèges en REP et REP+ se mobilisent contre "la baisse des moyens"

9 juin Version imprimable de cet article Version imprimable

Tous les collèges de l’éducation prioritaire de l’Eurométropole en lutte contre une nouvelle baisse des moyens
Des enseignants et parents d’élèves des onze collèges en réseau d’éducation prioritaire (REP et REP+) de l’Eurométropole de Strasbourg se mobilisent ce mardi 8 juin contre une baisse des moyens dans les établissements. Dans certains de ces collèges, une partie des parents a prévu de ne pas emmener leurs enfants en classe.

[...] Une partie des collégiens scolarisés dans des établissements du Réseau d’éducation prioritaire (REP) strasbourgeois seront dispensés de cours mardi 8 juin. Des parents d’élèves et enseignants se sont concertés pour organiser une journée d’action, afin de contester la baisse des moyens attribués dans les quartiers populaires. Parmi les 11 collèges de REP que compte l’Eurométropole, 5 sont touchés par des mouvements à l’initiative des parents. Le principe du « collège mort » est simple : les parents n’emmènent pas leurs enfants en classe pour la journée, tandis que les enseignants en profitent pour organiser des moments d’échanges. Dans les 6 autres collèges concernés, ce sont les professeurs qui feront grève, faute d’initiative des parents.

Nouvelle baisse des moyens
Ce que craignent parents d’élèves et enseignants, c’est la baisse des heures allouées à ces établissements spécifiques. « Les établissements REP+ étaient dotés par l’Académie de Strasbourg, de 18 heures supplémentaires par semaine, des enseignants en renfort par rapport aux autres collèges », note Julien Hélary, enseignant au collège [REP] Leclerc de Schiltigheim. « Mais à partir de la rentrée, ces heures hors temps de cours seront attribuées par le rectorat au cas par cas, uniquement sur présentation d’un projet éducatif particulier, » précise une de ses collègues, jeune enseignante dans un autre collège.

Extrait de rue89strasbourg.com du 08.06.21

Répondre à cet article