> POLITIQUE DE LA VILLE > Vacances et Loisirs, VVV, Colos et Centres de loisirs > Vacances, Loisirs. Généralités > Les récrés se recréent : enquête de la Croix l’Hebdo sur les cours de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

- Les récrés se recréent : enquête de la Croix l’Hebdo sur les cours de récréation, plus... ludiques, nature, mixtes, fraîches, apaisées - 4 écoles de Montpellier, dont une en REP+, se végétalisent (France Bleu)

31 août Version imprimable de cet article Version imprimable

Les récrées se recréent
Lieu de vie quotidien pour les élèves, pourtant largement ignorée des institutions, la cour de récréation est depuis des mois corsetée par les restrictions sanitaires. A la veille de la rentrée, un coup de projecteur sur des écoles qui réinventent ces espaces où se nouent des moments essentiels pour les enfants et les adolescents.

Extrait de lacroixhebdo.com du

 

Fini le goudron, place à la végétation dans quatre cours d’écoles à Montpellier

Des arbres vont pousser dans quatre cours d’écoles de Montpellier d’ici l’automne. Le but est de sensibiliser les enfants à la biodiversité et de leur créer un endroit de fraicheur.

Quatre écoles de Montpellier : Jeanne Moreau, André Boulloche [REP+] , Voltaire et Jean Mermoz se verdissent. La mairie a investi 700.000 euros pour mettre en place des cours végétalisées promises. Petit à petit, les travaux avancent en ce sens. Pour le moment, seuls des copeaux de bois ont remplacé le goudron à l’école André Boulloche, dans le quartier de la Paillade."

La végétalisation va permettre aux enfants de développer leur imaginaire parce que dans une cour carrée entièrement bétonnée, c’est plus difficile pour l’enfant" explique l’adjointe au maire de Montpellier en charge de l’Éducation, Fanny Dombre Coste. Elle ajoute : "Ça apportera de la fraicheur dont on a besoin quand les températures sont élevées".
Le goudron a été remplacé par des copeaux de bois à l’école André Boulloche à Montpellier

Vers des ateliers autour de la biodiversité ?

"Les enfants pourront y trouver des arbres, des petites bêtes, des fleurs, voire après un jardin potager" se projette la directrice de l’établissement André Boulloche, Valérie Plyer. Si le but, à terme, est de sensibiliser les élèves à la biodiversité et au jardinage, la première leçon à tirer est la patience. Il faudra attendre l’automne pour voir des arbustes et huit arbres verdir la cour de l’école.

Extrait de radiofrance.fr

On pourra mettre en place des activités autour de l’écologie et du développement durable comme des ateliers plantations" espère Jeanne Dubysson, responsable animation.

Extrait de francebleu.fr du 24.08.21

Répondre à cet article