> EDUCATION PRIORITAIRE > EDUC. PRIOR. Les 8 types de documents > Educ. prior. (Rapports officiels) > Educ. prior. Rapports et débats parlementaires > Les objectifs du "bleu" budgétaire pour le 1er degré en EP (ToutEduc)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les objectifs du "bleu" budgétaire pour le 1er degré en EP (ToutEduc)

12 octobre Version imprimable de cet article Version imprimable

PLF 2022 : des ambitions considérables pour le 1er degré

Le "bleu" annexé au projet de loi de finances 2022 et portant sur le programme "Enseignement scolaire public du premier degré" prévoit notamment des améliorations des performances des élèves. C’est ainsi que 75,5 % des élèves de CE2 hors éducation prioritaire "maîtrisaient" la compétence "Comprendre, s’exprimer en utilisant la langue française à l’oral et à l’écrit" en 2020, ils devraient être 90 % en 2023. Pour les élèves de REP+, les progrès devraient être encore plus spectaculaires, passant de 52 % à 80 % en l’espace de trois ans. De même pour la compétence "comprendre, s’exprimer en utilisant les langages mathématiques, scientifiques et informatiques", le taux de maîtrise devrait passer de 73 % à 90 % hors éducation prioritaire, et de 51 % à 80 % pour les élèves "REP+".

Le ministère prévoit également une forte diminution des redoublements. Le pourcentage d’élèves arrivant "en retard" en 6ème qui était de 5,4 % hors éducation prioritaire en 2019 et de 4,6 % en 2020 devrait passer à 3,5 % l’année prochaine. En REP+, il était proche de 13 % en 2019, un peu supérieur à 10 % en 2020, il devrait tomber à 8 % l’année prochaine.

L’ écart entre le nombre d’élèves par classe entre REP+ et hors éducation prioritaire était en 2019 de 5, il devrait être de 6 en 2023. La proportion d’enseignants avec 5 ans et plus d’ancienneté en EP devrait passer de 41 % en 2019 à 45 % en 2022 alors qu’elle était de 53 % l’année dernière hors éducation prioritaire.

Le nombre des enseignants devrait baisser de 60 ETP tandis que le nombre des personnels d’encadrement devrait augmenter d’autant. Les crédits de paiement prévus pour le programme représentent 24,2 Mds€ pour 344 647 ETP : 5,85 Mds€ et 84 898 ETP pour la maternelle, 11,9 Mds et 173 528 ETP pour l’enseignement élémentaire, 2Mds et 24 067 ETP pour les élèves à "besoins éducatifs particuliers, 892 M€ et 14 313 ETP pour la formation des personnels enseignants et 996 M€ 26 712 ETP pour les remplacements. 1,4 Md€ (auxquels devraient s’ajouter 120 000 € de fonds de concours et attribution de produits) et 19 788 ETP sont prévus pour le "pilotage et l’encadrement pédagogique , 104 M étant prévus pour les 1 341 personnels "en situations diverses".

A noter que sont prévus 3 M€ pour les "crédits pédagogiques" et que la proportion des emplois affectés au remplacement qui avait dépassé les 9 % en 2018-2019 est cette année de 8,7 %. Elle était de 8 % en 2014-2015.

Le "bleu" est téléchargeable ici

Extrait de touteduc.fr du 11.10.21

Répondre à cet article