> EDUCATION PRIORITAIRE (politique d’) > EDUC. PRIOR. Types de documents > Educ. prior. (Positions) > Educ. prior. Positions syndicales > 20 élèves maximum par classe en collège en Education prioritaire, 24 élèves (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

20 élèves maximum par classe en collège en Education prioritaire, 24 élèves hors EP (Manifeste du Snes pour le 2d degré)

25 mars

Manifeste pour le 2d degré
Education 2022 : ensemble, agissons pour l’avenir de nos métiers, de nos collèges et de nos lycées !

Notre société est traversée par de nombreuses fractures : sociales, environnementales, démocratiques et économiques. Dans ce contexte de crise, la priorité est bien de retisser du lien, de redonner du sens à notre projet collectif démocratique, ce qui suppose notamment, et d’abord de s’attaquer aux inégalités de tout ordre qui minent notre modèle social. Le rôle des services publics est crucial, encore plus en temps de crise, comme l’ont montré ces dix-huit derniers mois de crise sanitaire au cours desquels les agents des services publics ont tenu la société à bout de bras.

Or, le service public d’Éducation est aujourd’hui à un tournant. Absence de revalorisation salariale conséquente, 7900 suppressions d’emplois dans les collèges et lycées publics en 5 ans, réformes profondément inégalitaires à l’image de la réforme du lycée, formation des futurs professionnels de l’Éducation sacrifiée, pilotage vertical et autoritaire…ces dernières années ont été marquées par un ensemble de mesures qui ont profondément mis à mal le service public d’Éducation.
Pour relever le défi de la reconstruction de notre système éducatif, le SNES-FSU porte un projet construit autour de deux impératifs : la revalorisation des personnels et la démocratisation de notre système éducatif au service de l’émancipation de la jeunesse et de l’élévation de ses qualifications. Le déclassement salarial de nos professions est insupportable et a de lourdes conséquences comme le montre la crise d’attractivité, qui chaque année, produit ses effets délétères. Sans fonctionnaires recrutés et formés, c’est bien l’avenir du service public d’Education qui est en jeu. Quant à la démocratisation du second degré, c’est un impératif éducatif, social et démocratique. Il faut y répondre par la mise en place d’un enseignement de qualité pour toutes et tous : toute une génération peut accéder à un haut niveau d’exigences quant aux savoirs à acquérir.

Pour atteindre ces objectifs, le SNES-FSU porte un projet articulé autour de quelques mesures fortes.

[...] Diminution des effectifs dans les classes
Collège : 20 élèves maximum en Education prioritaire, 24 élèves hors Education prioritaire
Lycée : 25 élèves maximum en seconde et 30 élèves maximum dans le cycle terminal

Extrait de snes.edu du 24.03.22

 

Voir le mot-clé Taille des classes (hors dédoublement) (gr 5)/

Répondre à cet article