> ACTEURS (EP et hors-EP) > Mouvements d’enseignants et de parents > Bonneuil-sur-Marne : le collège REP+ Paul-Eluard paralysé par une grève (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Bonneuil-sur-Marne : le collège REP+ Paul-Eluard paralysé par une grève depuis la rentrée du 7 novembre, une plainte déposée après l’intrusion de parents (94.citoyens) - Une correspondance de l’association RollerFootball

17 novembre

Bonneuil-sur-Marne : le collège Paul-Eluard paralysé par une grève depuis la rentrée

De nombreux élèves du collège Paul-Eluard de Bonneuil-sur-Marne n’ont pas repris les cours depuis la rentrée des vacances de Toussaint. Depuis de longs mois, un conflit oppose la direction de l’établissement au corps enseignant. Une grève a éclaté lundi 7 novembre. Les parents d’élèves excédés par l’enlisement de la situation ont envahi le collège. Une plainte a été déposée.

[...] Un membre du corps enseignant, souhaitant rester anonyme, estime que les grévistes véhiculent un récit faussé. “Le collège Paul Eluard présente 40% des enseignants avec plus de 8 ans d’ancienneté dépassant de plus de 12 points le score moyen des établissements du département du Val-de-Marne. Là où l’éducation prioritaire tend en général à être assurée par des équipes jeunes et mobiles, le collège de Bonneuil sur Marne met en avant un véritable phénomène de sédentarisation des enseignants dont l’ancienneté peut dépasser la vingtaine d’année. Ceci n’est pas sans conséquence sur le rapport que ces enseignants ont face au changement (…)

Extrait de 94.citoyens.com du 15.11.22

 

Le président de l’association RollerFootbal nous a adressé la correspondance en 2 pièces jointes ci-dessous relative au collège Paul Eluard où elle animait une action depuis de nombreuses années.

Voir aussi sur le site Ozp La Dasen du Val-de-Marne félicite les enseignants et la direction du collège REP Paul Eluard de Bonneuil-sur-Marne " pour avoir instauré le rollerfootball..."

Le rollerfootball

Documents joints



  • PDF - 1.4 Mo


  • PDF - 405.6 ko

Répondre à cet article