> VII- NIVEAUX D’ENSEIGN. de la Maternelle au Lycée. Interdegrés et Socle commun > Maternelle et Petite Enfance > Maternelle (Rapports officiels) > Prévisions de la Depp pour le premier degré : une baisse des effectifs (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Prévisions de la Depp pour le premier degré : une baisse des effectifs mais une légère hausse de la scolarisation à deux ans et des redoublements

29 mars

Note d’information Depp n° 2408 de mars 2024
Prévisions d’effectifs d’élèves du premier degré : la baisse des effectifs devrait se poursuivre jusqu’en 2027

[...] En complément de cet effet démographique, les prévisions s’appuient sur l’hypothèse de l’évolution des taux de passage en moyenne section et en grande section
et sur la part d’enfants de petite section au préalable scolarisés en très petite section.
L’hypothèse retenue est celle d’une stabilisation des taux de passage de la petite
section vers la moyenne section et de la moyenne section vers la grande section au cours des cinq années à venir. Pour les enfants âgés de 2 ans, la prévision repose sur
l’hypothèse selon laquelle la part des enfants de petite section, déjà scolarisés en très
petite section à l’année scolaire antérieure, augmenterait légèrement.
Cette hypothèse permet de tenir compte de la volonté du ministère d’augmenter la part d’enfants âgés de 2 ans scolarisés dans le secteur public. Dans cette perspective, des mesures d’incitation à la scolarisation en très petite section seront mises en œuvre lors de la prochaine rentrée, et pourront s’appuyer sur les moyens supplémentaires déployés dans le préélémentaire afin d’améliorer le taux d’encadrement des élèves les plus jeunes.
Ainsi, le nombre d’élèves de 2 ans devrait légèrement augmenter à la rentrée 2024
(+ 100 élèves) malgré la baisse du nombre de naissances observée en 2022.

[...] Au-delà de la démographie, les prévisions établies pour le niveau élémentaire reposent principalement sur des variations de taux de redoublement dans le secteur public.
Alors qu’ils étaient historiquement bas en 2017, les taux de redoublement ont
augmenté à la rentrée 2018 (+ 0,8 point en CP, + 0,9 point en CE1 et + 0,7 point
en CE2) et ont peu évolué depuis.
L’hypothèse retenue pour les rentrées 2023 à 2027 est une légère hausse des taux de
redoublement.

Extrait de education.gouv.fr de mars 2024

Répondre à cet article