> 10 - AGENDA > 51- Archives > Revue de presse : archiv. 2008-2001 (non classées en rubriques (...) > Revue de presse. Archives 2008 à 2004 > année 2005 > décembre > 23/12/05 - L’occitan sera diffusé dans les ZEP de Nice

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

23/12/05 - L’occitan sera diffusé dans les ZEP de Nice

23 décembre 2005 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait du site « Salade niçoise.net », le 23.12.05 : Lou nouostro patrimoni per toui

(...)

La Fédération des associations du Comté de Nice va-t-elle maintenir ses interventions en faveur de la culture et de la langue ?

« Nous avons été créés pour cela. Concernant l’apprentissage de la langue niçoise, nous avions édité, en 2005, « Lei cansoun dei limaçoun » pour les petits, en 2006, nous allons sortir en direction des collégiens les minutes de Francis Gag. Un double CD comprenant un lexique. Cela coïncidera avec les 10 ans de notre fédération et nous reviendrons ainsi à cet auteur niçois à qui nous rendions hommage en 1996 lors de notre initiative fondatrice.

Dix ans après, nous concrétiserons ainsi cet hommage en éditant ces minutes et nous œuvrerons pour ce qui fait notre fondement : la transmission du patrimoine oral niçois. « Toujours dans le but de sensibiliser, nous interviendrons dans les zones d’éducation prioritaire en relation avec la politique de la ville. « Bien sûr, nous poursuivrons notre tissage de liens entre les 40 associations qui composent la fédération. « Nous intervenons également pour populariser la cuisine niçoise avec une participation à la semaine du goût dans les écoles.

Nous avons évoqué l’astronomie avec l’initiative autour de Cassini et de son village, situé en Italie. Et bien nous continuerons notre travail avec l’Institut de recherche IREP-COME. « Et je tiens, pour finir, à le rappeler : notre ambition est de s’ouvrir. De ce point de vue, tous les éléments sont bons. On a souvent dit que les Niçois étaient fermés, particularistes. Au contraire, nous voulons faire connaître à tous notre patrimoine, le faire partager. Et quel plus beau symbole de cette ouverture sur le monde que Jousé Garibaldi. Nous serons là encore partie prenante des manifestations rendant hommage à ce grand homme, héros niçois, connu dans le monde entier. »
Propos recueillis par Pierre Chaillan

Répondre à cet article