> 7 - PEDAGOGIE, FORMATION > ACTION LOCALE par niveau et discipline > Action locale en MATERNELLE > Action locale pour les moins de 3 ans > B* Création d’un FORUM : "Familles, Ouverture, Réussite, Unité de la (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Création d’un FORUM : "Familles, Ouverture, Réussite, Unité de la Maternelle" REP+ Blanchot de Limoges (Journée innnovation 2017)

2 janvier 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

Création d’un F.O.R.U.M. : Familles, Ouverture, Réussite, Unité de la Maternelle Blanchot

Ecole maternelle [REP+] René Blanchot
2 ALLÉE MANET , 87100 LIMOGES
Site IA 87
Auteur : DESSAGNES Véronique
Mél : ce.0870645d@ac-limoges.fr

L’histoire de notre école, la maternelle René Blanchot, est celle d’un partage, d’un partage avec les familles de la cité de la Bastide. C’est au pied des barres d’immeubles et au cœur de la cité qu’est né notre projet. Nous voulions inciter les familles à entrer dans l’école, favoriser les interactions et de fait, valoriser parents et enfants.
En transformant, en réinvestissant notre patio, centre de notre école, en véritable lieu de vie et de partage(s), nous avons impulsé le dialogue et dynamisé la mixité sociale. Ce patio est devenu alors espace d’échange(s), passage symbolique de la cité vers la Cité, véritable structure fédératrice du quartier, redonnant tout son sens au mot FORUM : F comme Familles O comme Ouverture R comme Réussite U comme Unité M comme Maternelle Blanchot

Plus-value de l’action
L’acronyme FORUM résume à lui seul l’esprit du projet d’équipe de l’école maternelle René Blanchot :
• F : familles. La création d’un F.O.R.U.M. lors de la semaine de l’école maternelle a rencontré l’adhésion de tous, où chacun a pu participer selon ses goûts, sa personnalité et ses envies. Plus de 85% des familles ont participé à au moins un atelier. Certaines familles ont même été présentes tout au long de la semaine. Certains talents ont été découverts.
• O : ouverture. Nous nous sommes rendu compte que les mamans ne se voyaient que très peu car cela n’est pas forcément autorisé et elles ont mille tâches de la vie quotidienne à gérer tout en s’occupant des petits non encore scolarisés... Créer un espace au sein de l’école, où les familles peuvent se rencontrer et, ensemble, le transformer en F.O.R.U.M. est un enjeu majeur. Il légitime la place des mamans aux yeux de la famille et crée un espace de libre discussion. En effet, leur place dans ce lieu n’est pas réfutable puisque les parents font partie intégrante de la communauté éducative et que pour eux, l’école c’est important !
• R : réussite. Cette semaine qui était une étape tremplin au développement encore plus large l’année suivante de ce projet a tenu toutes ses promesses et ne fait que renforcer la volonté de créer ce F.O.R.U.M. 
• U : unité. Cette semaine a permis de fédérer la communauté éducative de l’école maternelle Blanchot et de lui créer une identité. Pendant cette semaine, il n’y a eu aucun heurt, aucune dispute, chacun a participé quelle que soit sa communauté, parfois ensemble, parfois à côté, mais toujours dans le respect de l’autre… et cela perdure. Tout au long de la semaine, les parents ont aidé à nettoyer, ranger et ramasser les poubelles dans l’école, là où il y a peu de temps, les familles n’auraient pas respecté ces espaces en le souillant d’ordures et auraient quitté les lieux sans participer au rangement.
• M : maternelle Blanchot.
Ce projet, n’aurait pas été réalisable sans l’implication de chacun et notamment de :
◦ Léon Combrouze, président du COB,
◦ Huguette Morichon, bénévole de "Lire et Faire Lire",
◦ Rosa-Laure Mallet-Gombert, bibliothécaire à la Bastide
◦ Martine Laval, intervenante extérieure en Art Visuel
◦ Mireille Clément, animatrice du temps périscolaire
◦ Laëtitia et Sandra, stagiaires Atsems de la 3ème SEGPA du collège Maupassant
◦ Sylvie Lamargue, Patricia Pommier, Stéphanie Rouget, Karine Voie, Atsems
◦ Virginie Crançon et Virginie Le Hyaric, auxiliaires de Vie scolaire
◦ Julie Benoit, Sylvie Bodenez, Julie Chomette, Cindy Coignoux, Mélanie Delage, Véronique Dessagnes, Audrey Joucla et Marine Soulat, enseignantes.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
L’ensemble des élèves de l’école soit 125 élèves de la Toute Petite Section à la Grande Section

A l’origine
L’école maternelle René Blanchot est située dans le quartier de La Bastide à Limoges. Notre école est classée REP + (Réseau d’Éducation Prioritaire renforcé) parce que les résultats scolaires des élèves scolarisés dans les écoles et le collège du quartier sont très faibles par rapport aux évaluations nationales.
La population qui la fréquente est très défavorisée et la majorité est non francophone :
• 90 % des familles appartiennent à des professions et catégories socioprofessionnelles défavorisées (PCS)
• Sur 125 enfants, 83% des familles sont d’origine étrangère (Afrique noire, Maghreb, Balkans, Caucase, Comores) et pour beaucoup, les parents n’ont pas connu de scolarisation en France.
Nous constatons donc :
• des difficultés pour les familles à investir l’école.
• la nécessité d’un projet de partenariat (Centre social, Associations du quartier)
• le besoin de favoriser l’appropriation des lieux par tous
==>Implication de l’ensemble de l’équipe de l’école dans le projet F.O.R.U.M. (5 enseignantes, 4 ATSEM, 4 AVS, 2 animatrices périscolaires)

Objectifs poursuivis
• Améliorer le climat scolaire, le bien-être, l’estime de soi et les relations positives entre les familles, les partenaires et l’école (volet climat scolaire du projet d’école)
• Appréhender et favoriser la mixité culturelle
• Favoriser et inciter au dialogue pour tendre vers une prise d’initiative des familles
• Impliquer les familles dans la vie de l’école

Description
- Année scolaire 2015-2016
• Automne 2015 : concertation de l’équipe pour la réalisation du projet (Atsems, personnels du temps périscolaire, Auxiliaires de Vie Scolaire, Enseignantes)
• Fin 2015 : le projet est rédigé, l’équipe fait appel à une intervenante extérieure en arts visuels
• Janvier 2016 : concertation avec les partenaires du projet : centre social, associations sportives et culturelles, bibliothèque, presse locale, mairie,...
• Mi-Mars 2016 : rencontre avec Mme Billebeaud, agent de développement du quartier de la Bastide dans le cadre de la Politique de la Ville. - Recherche de partenaires complémentaires. - Prise de contact avec l’ALSEA, le secteur jeune du centre social,…
• Du 21 au 25 mars 2016 : étape tremplin - la semaine de l’Ecole Maternelle densifie le projet qui deviendra un F.O.R.U.M. (Famille, Ouverture, Réussite, Unité de la Maternelle Blanchot). - invitation des parents à créer avec leurs enfants lors des ateliers (sport, cuisine, arts visuels, littérature de jeunesse)
• Mai 2016 : rencontre avec les familles pour continuer à tisser les liens au sein de l’école
• Juin 2016 : Rencontre avec les partenaires associés aux projets dans le cadre de la politique de la Ville.
- Année scolaire 2016-2017
Tout au long de l’année : renforcement des ateliers de parentalité (2 fois par période), intervention de partenaires extérieurs (police municipale, IREPS (Instance Régionale d’Education et de Promotion de la Santé) ,…)
• Septembre 2016 : rencontre avec les nouvelles familles (TPS et PS) pour présenter le projet, l’école et ses partenaires -
• Octobre 2016 : partage avec les familles pour découvrir la sortie à la ferme : visionnage des photos, narration par les enfants de leur vécu,
• Novembre 2016 : rencontre avec les familles pour tisser du lien : favoriser la mixité culturelle et intergénérationnelle,
• Décembre 2016 : Chorale de fin d’année,
• Janvier 2017 : réflexion sur l’évolution du F.O.R.U.M. vers l’espace intérieur de l’école (notamment celui qui sert à l’accueil des différents partenaires) : Quelle implication des familles ? Comment leur offrir de réelles prises d’initiatives ? Quelles actions envisager ?
• Février 2017 : rencontre avec les familles pour tisser du lien : favoriser la mixité culturelle et intergénérationnelle
• Mars 2017 : participation de l’ensemble du quartier au défilé de Carnaval
• Avril : semaines FORUM définies en fonction de la réflexion menée sur l’évolution du projet.

Trois ressources ou points d’appui
• une volonté de l’équipe enseignante d’améliorer le climat scolaire
• une volonté de créer un projet fédérateur
• une adhésion des partenaires du quartier pour élargir le projet

Difficultés rencontrées
• un budget très serré
• la nécessité de dégager beaucoup de temps de concertation dans des semaines déjà bien chargées.

Moyens mobilisés
- Moyens humains : les enseignants, les atsems, les avs, 2 élèves stagiaires atsems, une intervenante extérieure en art visuel, le personnel du temps périscolaire, 2 adultes du centre social, une intervenante municipale « Politique de la Ville », la police municipale, un intervenant en lutte, la bibliothécaire du quartier, une intervenante de l’IREPS et une intervenante de "Lire et Faire lire".
- Moyens matériels : le matériel a été acheté avec l’argent de la coopérative scolaire

Partenariat et contenu du partenariat
• Centre social de la Bastide : aide dans la réalisation du projet (adultes encadrants et continuation du projet hors temps scolaire)
• Personnel du temps périscolaire : aide bénévole et prolongement sur le temps périscolaire
• Agent de développement Politique de la Ville : recherche de partenaires complémentaires
• Police municipale : intervention tout au long de l’année pour la prévention routière
• IREPS (Instance Régionale d’Education et de Promotion de la Santé) : accueil des parents dans le cadre d’ateliers

Evaluation

- Quantitatif :
• Diminution du nombre de rapports d’incidents émis
• Diminution du nombre d’incivilités commis à l’égard de l’école
• Augmentation du nombre de parents fréquentant l’école lors des matinées portes ouvertes
• Augmentation du nombre de parents fréquentant les ateliers de parentalité.
- Qualitatif :
• implication des parents dans le projet et hors du projet : des actions proviennent de parents demandeurs, comme l’augmentation de l’ouverture des classes ou des ateliers de parentalité.
• qualité des échanges avec les familles

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves : Les enfants donnent davantage de sens à leurs apprentissages et sont fiers de leurs progrès. Un échange se crée entre eux et leurs parents qui s’investissent davantage dans la scolarisation de leur enfant en maternelle.
- Sur les pratiques des enseignants : C’est une autre façon de travailler en ouvrant les classes aux parents et en mélangeant les niveaux de classes avec une libre circulation dans l’école. Tout cela permet une co-intervention parents / adultes de l’école / enfants.
Cette action a renforcé les liens au sein de l’équipe et incite à travailler davantage ensemble. L’équipe et son projet deviennent des ressources et des témoins pour l’institution (cf. ci-dessous Journée REP Inter-académique de Nantes) et d’autres équipes souhaitant développer des partenariats avec les familles
- Sur le leadership et les relations professionnelles : Le projet FORUM a été remarqué et cité en exemple par les Inspecteurs Généraux lors des journées interacadémiques REP+, à Nantes, en 2016. L’équipe enseignante travaille de manière coopérative et collégiale. Les atsems et les AVS de l’école se sont également impliqués dans l’évolution des enfants. L’ensemble de l’équipe coordonne dans l’horizontalité la mise en oeuvre du projet.
- Sur l’école / l’établissement : Les relations avec les parents sont apaisées. Les parents viennent plus facilement à l’école et se sentent accueillis. Le climat scolaire est amélioré
- Plus généralement, sur l’environnement : Nous espérons que ce projet amorcé en maternelle trouvera un prolongement à l’élémentaire et que les relations de confiance parents/enseignants créées en maternelle se poursuivront à l’élémentaire.

Extrait du site Expérithèque : Création d’un F.O.R.U.M. : Familles, Ouverture, Réussite, Unité de la Maternelle Blanchot 2017C 2017E

Répondre à cet article