> 7 - PEDAGOGIE, FORMATION > Dispositif MATERNELLE et PETITE ENFANCE > Maternelle (Actes) > Petite Enfance : - Statut des Atsem - Fin mars, les Assises de la (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Petite Enfance : - Statut des Atsem - Fin mars, les Assises de la maternelle et la scolarisation à deux ans - Du 12 au 18 mars, 5ème "grande semaine de la petite enfance"

6 mars Version imprimable de cet article Version imprimable

JORF n°0052 du 3 mars 2018
texte n° 5

Décret n° 2018-152 du 1er mars 2018 portant diverses dispositions statutaires relatives aux agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles

Extrait de legifrance.gouv.fr : Décret

Nouveau statut pour les Atsems

Publié au J.O. du 3 mars, un nouveau décret modifie le statut des atsems, les agents spécialisés des écoles maternelles. Le texte élargit les missions des atsems à l’encadrement et à l’animation. Il est pourtant contesté par le collectif des atsems.

Extrait de cafepedagogique.net du 06.03.18 : Nouveau statut pour les Atsem

 

Les Assises de la maternelle décisives pour la scolarisation à deux ans
"Sur ce point je suis d’un pragmatisme d’airain". Sur France Inter JM Blanquer a aussi évoqué l’avenir de la scolarisation à deux ans, "quelque chose d’intéressant notamment pour la lutte contre les inégalités". Mais "une étude récente montre qu’on n’est pas certain de l’intérêt pour les élèves. On va approfondir... Fin mars il y aura les Assises de la maternelle. On va traiter cette question en cohérence avec ce qui se passe dans la politique de petite enfance".

France inter

Extrait de cafepedagogique.net du 06.03.18 : Maternelle : Les Assises décisives pour la scolarisation à deux ans

 

Petite enfance : ça bouge (5ème "grande semaine de la petite enfance")
"L’importance donnée par les familles à l’éveil de l’enfant et la confiance accordée aux professionnels est le signe d’une société qui avance vers la bienveillance, au bénéfice de l’enfant", estime l’association "Agir pour la petite enfance", organisatrice de "La grande semaine de la petite enfance". La 5ème édition, du 12 au 18 mars, sera l’occasion pour les professionnels d’inviter les parents à venir partager des ateliers-jeux avec leurs enfants, dans le lieu d’accueil. L’association met d’ailleurs à la disposition de ces crèches et autres EAJE, lieux parents-enfants, relais, maisons et assistantes maternelles un "kit d’éveil pédagogique" contenant un fascicule pour les professionnels, un livret pour les parents et des objets permettant d’illustrer le thème de l’année, "tout bouge".

Mais pour le président de l’association, c’est le monde même de la petite enfance qui bouge. Gilles Colomb se souvient de l’époque où la crèche était, par nature, un lieu clos, où les parents n’étaient pas admis. Une enquête réalisée avec "MagicMaman" montre que ceux-ci ont "des attentes importantes en termes d’éveil de leurs enfants", ils sont "en demande de suggestions d’activité" (75 %), "de renseignements concernant les différentes phases d’éveil de l’enfant" (52 %) et "d’éclairages pédagogiques" (54 %). Ils font confiance aux professionnels (72 %), aux pédiatres (65 %), aux enseignants (46 %) et aux magazines (47 %), mais aussi aux sites internet (85 %).

Lors de cette semaine, les professionnels pourront inviter les parents et les enfants à voir le monde à l’envers, en mettant la tête en bas, ou à bouger tout en douceur, ou à regarder l’eau, sous toutes ses formes, glisser sur une plaque de plexiglas, ou à parcourir un chemin entre des cartons, ou à jouer aux grimaces quand on explore des saveurs nouvelles, ou à peindre en musique... La semaine sera aussi marquée par les "Girafes Awards" qui récompensent les lieux les plus inventifs.

Au total, plus de 5 000 kits ont été envoyés et plus de 18 000 téléchargés, quelque 1 700 crèches, relais assistantes maternelles et autres EAJE, publics, privés ou associatifs participent à la semaine, et Gilles Colomb évoque une mobilisation de la société civile autour de la petite enfance à cette occasion, CAF, collectivités territoriales, associations, EHPAD... mais aussi artisans et commerçants, car "il faut tout un village pour éduquer un enfant".

Le site

Extrait de touteduc.fr du 05.03.18 : Petite enfance : ça bouge (5ème "grande semaine de la petite enfance")

 

Répondre à cet article