> VIE SCOLAIRE : Climat, Décroch., Internats, Rythmes, Santé > Décrochage et absentéisme > Décrochage (Textes officiels) > Ile-de-France : convention contre le décrochage et travail des (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Ile-de-France : convention contre le décrochage et travail des lycéens

13 juillet 2015

Le Conseil régional d’Ile de France étudiera le 10 juillet de nouvelles mesures de lutte contre le décrochage présentées par Henriette Zoughebi, vice présidente en charge des lycées. Le décrochage concerne 25 000 jeunes franciliens Une convention entre la région, l’Etat et l’Association régional des Missions locales sera adoptée. Elle précise les nouvelles compétences et le rôle exact de la région dans le cadre de la lutte contre le décrochage dont elle a le pilotage.

Extrait de cafepedagogique.net du 09.07.15 : Ile de France : Une convention contre le décrochage

 

Selon une étude, un tiers des lycéens d’Île-de-France exerce une activité rémunérée. Or, plus l’intensité du travail est importante, plus le risque de redoubler est fort.

Un tiers des lycéens d’Île-de-France exerce une activité rémunérée, selon le Bureau de sociologie appliquée (BSA).

[...] Comme le note AEF, qui a couvert le Forum, « les garçons les plus âgés, appartenant à la filière professionnelle du lycée, issus des catégories sociales les moins favorisées et qui consacrent le plus de temps au travail rémunéré (même pendant les vacances) sont davantage exposés aux difficultés scolaires. » A leur fatigue, s’ajoute alors « la difficulté à dégager du temps pour réaliser les devoirs ».

[...] Pour effectuer un tel repérage et « empêcher en amont le processus de décrochage », Eric Sueur, de la FSU, a noté, lors du Forum que « se pose surtout la question du nombre d’élèves par classe ». A noter que selon AEF, la région Île-de-France a choisi justement de « développer » les micro-lycées, dans le cadre de son plan d’action contre le décrochage scolaire.

Extrait de vousnousils.fr du 07.07.15 : Ile-de-France : 1 lycéen sur 3 exerce une activité rémunérée

 

Plus les élèves travaillent en dehors du lycée, plus ils ont de chance de redoubler et décrocher. C’est ce que met en évidence une étude présentée par Boris Teruel (BSA) le 1er juillet devant l’Observatoire de la mixité sociale et de la réussite scolaire de la région Ile de France. L’étude met en évidence les inégalités sociales face au travail lycéen qui est beaucoup plus intense pour les jeunes issus des familles populaires. Cette étude appuie la prochaine signature d’une convention entre la région, l’Etat, les académies et les missions locales pour la lutte contre le décrochage.

Extrait de cafepedagogique.net du 02.07.2015 : Décrochage : Une étude évalue le poids du travail lycéen

Répondre à cet article