> VIE SCOLAIRE : Climat, Décroch., Internats, Rythmes, Santé > Décrochage et absentéisme > Décrochage (Etudes universit.) > La persévérance scolaire. Expérimentations et dynamiques éducatives, sous la (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

La persévérance scolaire. Expérimentations et dynamiques éducatives, sous la dir. de Gilles Férréol, Edit. Eyrolles, nov. 2020

11 février Version imprimable de cet article Version imprimable

Utiliser les méthodes de la formation des adultes pour les élèves en difficulté ou en risque de décrochage (Ouvrage)

"Quelles manières d’être et de faire (seraient) propres à redonner confiance et aptitudes aux élèves les plus vulnérables ou à besoins éducatifs particuliers ?" C’est la problématique d’un ouvrage collectif issu d’un colloque pluridisciplinaire organisé par le laboratoire C3S (université de Franche-Comté), dans le cadre d’une convention avec le rectorat de Besançon. Pour remettre les jeunes dans un processus de "persévérance scolaire", il est proposé l’andragogie : s’inspirer de la formation pour adulte et de son individualisation poussée à l’extrême. Celle-ci est centrée sur l’apprenant, sur ce qu’il sait faire, ses besoins clairement identifiés, sa réelle motivation, son vécu, son expérience, sa capacité à résoudre les problèmes grâce à une action immédiate. Dans le cadre du décrochage scolaire, l’ouvrage met en garde contre une application trop stricte des protocoles et recommande d’élaborer des "accommodements et des arbitrages à chaque fois spécifiques".

Ainsi, selon l’ouvrage, le travail des "Laboratoires de la persévérance scolaire des lycées professionnels", action soutenue par le Fonds Social Européen correspond à cette méthodologie. Ces laboratoires travaillent sur le postulat suivant : "Le jeune n’est pas un décrocheur en puissance qui s’échappe progressivement des apprentissages… Il appartient à l’établissement de devenir le lieu des possibles, là où les potentiels se libèrent…Il (le jeune) est celui qui peut réussir, et au-delà de lui-même, celui qui s’inscrit dans un parcours." Cette expérience montre la nécessité d’un travail en équipe, de formations adaptées, de moyens supplémentaires. Ici est intégrée l’idée de changements, d’investissement personnel, de prise de responsabilité… Les jeunes sont considérés comme "des co-acteurs d’une socialisation qui inclut des relations humaines, sociales…" et comme des adultes en devenir !

Les écoles de la deuxième chance utilisent également cette organisation des apprentissages grâce à des protocoles d’accueil personnalisé et aussi par "l’appropriation à travers l’expérience d’une relation à soi, aux autres et au monde". Il s’agirait d’ "analyse trajectorielle" ou de "démarche holistique" prenant en compte la personne dans sa globalité. Dans une perspective semblable, d’autres actions sont citées dans l’ouvrage, telles celles de TAPAJ (un vrai travail avec un vrai contrat même si celui-ci est de très courte durée pour les jeunes de la rue), de la mise en place d’activités sportives et artistiques ou du label "cité éducative" qui met en avant le rôle des familles et des parents. La "cité éducative" de Beausoleil (Alpes maritimes) se définit d’ailleurs comme une "cité de la résilience". Selon l’ouvrage, ces actions répondraient aux propos d’Alain : "proportionner progressivement les difficultés aux aptitudes."

Du côté des contributions étrangères, à noter les propositions belges ou tunisiennes qui peuvent se résumer dans cette citation : "Créer des projets d’avenir, renforcer l’implication citoyenne ou intergénérationnelle et acquérir des capacités habilitantes."

Redonner confiance aux élèves les plus vulnérables : la méthodologie de la formation pour adulte comme outil possible – La Persévérance scolaire, expérimentations et dynamiques éducatives (Gilles Ferréol – EME éditions – 226 pages)

Extrait de touteduc.fr du 08.02.21

 

Présentation éditeur :

La persévérance scolaire
Expérimentations et dynamiques éducatives

Parution le 26/11/2020

Résumé
Cet ouvrage, fruit d’une étroite collaboration entre enseignants-chercheurs et praticiens appartenant à diverses institutions, prolonge une réflexion précédemment menée autour du décrochage et de la persévérance scolaire.

Extrait de eyrolles.com

Répondre à cet article