> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > PEDAGOGIE. Généralités > Qu’est-ce qu’un « élève-sujet » et comment l’aider à le devenir ? (site de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Qu’est-ce qu’un « élève-sujet » et comment l’aider à le devenir ? (site de Philippe Meirieu, 9 p.)

1er avril Version imprimable de cet article Version imprimable

Qu’est-ce qu’un « élève-sujet » et comment l’aider à le devenir ?
Philippe Meirieu
Extrait du dite de Philippe Merieu (sans date)

Au sein de chaque institution et dans le cadre des projets proposés
aux enfants et aux adolescents, il est nécessaire de disposer d’une ligne
de conduite pédagogique qui aide les enfants et les adolescents à se
construire comme sujets : « se tenir debout » en résistant à la régression
infantile qui les menace sans cesse. En réalité, la situation que nous
vivons appelle, tout à la fois, un sursaut citoyen et un sursaut éducatif
afin de briser le cercle vicieux de l’infantilisation généralisée… Il faut que
les éducateurs osent dire « non » à toutes les formes de manipulation
sociale et permettent à leurs élèves de vivre des situations où ils soient
en mesure de s’instruire et de s’émanciper en même temps. Il faut des
adultes cohérents, dont le combat idéologique et l’action pédagogique
entrent en résonance : non pour formater leurs élèves, mais, au
contraire, pour s’opposer à toute forme de normalisation et
d’assujettissement. Il faut s’opposer de toutes ses forces à la réduction
de l’individu à ses pulsions archaïques instrumentalisées par la
machinerie marchande. Il faut combattre au quotidien pour la liberté et la
démocratie, contre tous les docteurs Frankenstein du monde (Meirieu,
2007a)…
C’est dans cette perspective qu’on peut identifier les
caractéristiques d’un élève-sujet et les assortir des propositions
pédagogiques correspondantes. Mais le résultat d’un tel exercice est à
utiliser avec précaution. Par définition, un sujet est un tout, une unité,
une intentionnalité qui se met en jeu entièrement dans chacun de ses
actes ; on ne peut en isoler les composantes. A fortiori, une telle liste ne
doit nullement être utilisée comme un référentiel : c’est, tout au plus, un
tableau de bord, un moyen de susciter la réflexion et la créativité
pédagogique. Les différents aspects n’y sont pas présentés par ordre
d’importance, ni par ordre chronologique d’apparition, mais sont
étroitement solidaires entre eux… ce sont les facettes indissociables
d’un seul et même projet.

Extrait de meirieu.com

Répondre à cet article