> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > PEDAGOGIES (LES) > Pédag. interdisciplinaire > Trois actions dans des collèges REP+ en Guyane : Développement durable, Mon (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Trois actions dans des collèges REP+ en Guyane : Développement durable, Mon parcours Avenir, Rythmes scolaires

12 novembre Version imprimable de cet article Version imprimable

Le collège R. Néron : une communauté en démarche de développement durable
Avec le label Etablissement en Démarche de Développement Durable, le collège cherche à fédérer, développer et valoriser les actions mises en place. Il engage toute la communauté scolaire dans une éducation responsable et éco-citoyenne, établissant ainsi une autre approche de la co-éducation. Des partenariats avec des associations et des organismes permettent de sensibiliser toute la communauté scolaire :
enseignants, élèves, parents, administration et agents. Afin de sensibiliser un large public, les élèves utilisent des outils de communication : web-radio, site internet et blog du collège, et échangent avec un collège métropolitain.

Contact
Ecole/établissement : Collège Reeberg Néron – Rémire Montjoly
Adresse :
Nom : Boris GARTNER Fonction : Professeur de sciences physiques
Tél : Mél : boris.gartner@ac-guyane.fr
Site en ligne : https://clg-reeberg-neron.eta.ac-guyane.fr/

Action
Constat à l’origine de l’action *
Succès des actions liées au développement durable. Construction decompétences transversales et contribution au climat scolaire de ces actions.

Objectifs poursuivis*
Mettre en place des activités collaboratives, renforcer les liens entre les membres de la communauté éducative autour d’un projet commun.
Donner un sens aux apprentissages en combinant activités théoriques et
pratiques
Développer un comportement éco-citoyen
Favoriser l’ouverture de l’établissement à son environnement proche
Nombre d’élèves et niveau(x) concernés : 150 élèves (classes de 6ème)

Description et modalités de mise en œuvre*
2 heures d’ateliers en accompagnement éducatif proposés aux élèves volontaires : atelier « collecte et trie tes déchets », atelier « jardin pédagogique »

Moyens mobilisés
72 HSE
5000 euros

Partenariat et contenu du partenariat*
Associations Sepanguy, WWF, Colibris, Ne plus jeter, Graine Guyane, CACL …
Collège Arinthod (académie de Besançon)
Liens éventuels avec la Recherche Non
(Contacts, travaux engagés ou références bibliographiques en appui de votre
action)*

Evaluation
Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action (auto-évaluation, évaluation
interne, externe) * :
Quantité de déchets triés, de compost produit, d’actions réalisées
Quantité de documents produits
Baisse des conflits entre élèves (données vie scolaire)
Qualité du travail et du climat, augmentation des résultats

Trois ressources ou points d’appui qui vous ont permis de progresser * : à
venir
Trois difficultés éventuelles rencontrées* : à venir

Effets constatés
 sur les acquis des élèves * : amélioration des compétences psycho-sociales
des élèves. Qualité du travail et résultats des élèves. EDD
 sur les pratiques des enseignants* : pédagogie de projet. Pratiques
d’évaluation collective. Augmentation de l’utilisation des outils de
communication
 sur le leadership et les relations professionnelles * : interdisciplinarité
 sur l’école / l’établissement * : poursuite ou impulsion de partenariats
 plus généralement, sur l’environnement* : embellissement du cadre de vie.
Ouverture de l’établissement aux familles (point de collecte).
Communication avec les parents par le biais de plusieurs médias.
Une réussite à communiquer à l’extérieur, ce serait : *
Vidéos, blog et tous les documents produits

Extrait de Mediatheque/88/8

 

TraAM 2020-2021 documentation. Du collège au lycée, mon parcours avenir

Dans le cadre des TraAM 2020-2021, Sandra Viviès, du collège [REP+] Eugène Nonnon et Aurélie Houllemare, du lycée Félix Éboué, ont conçu un projet de liaison collège-lycée en lien avec le parcours Avenir. Afin de construire leur culture numérique, favoriser leur autonomie dans leur parcours de formation et développer des compétences transversales, les élèves devront in fine réaliser un document numérique de présentation des filières et de leurs débouchés sous une forme interactive et collaborative.

Documents à consulter

Du collège au lycée mon parcours Avenir
Fiche projet - du collège au lycée

Extrait de doc.dis.ac-guyane.fr du 08.09.21

 

Expérimentation "Changement de rythmes ! Des séances de 1h30"

Collège Eugène NONNON
22, avenue Léopold Héder, 97300 CAYENNE
Site : https://clg-nonnon.eta.ac-guyane.fr/
Tél : 05 94 31 40 44 Mél : ce.9730130d@ac-guyane.fr
Contact : Marie – Hélène JACOBS Fonction : Principale

En quelques mots
Le collège Nonnon accueille 674 élèves et 105 personnels sur une surface de moins de 5000m2. L’inadaptation de l’organisation actuelle du temps scolaire à la structure de l’établissement, le manque de demi-pension, le besoin d’accompagnement des élèves, le lien à consolider entre vie scolaire et heures de cours sont régulièrement pointés comme des points de fragilité par toute la communauté éducative.
Cet état des lieux a conduit l’équipe de direction à proposer un éménagement des
temps scolaires : des séances de cours de 1h30. L’ensemble des personnels adhère à
ce projet dont on attend également une réflexion sur l’adaptation des pratiques
pédagogiques.
Depuis septembre 2017, toutes les séances de cours sont passées à 1h30
(effectivement 1h20), sauf les séances d’E.P.S. ; elles durent 2 heures et se déroulent
sur des installations extérieures. Les élèves ont au maximum 5 cours différents dans la journée contre 8 cours dans l’ancienne formule. Un accueil est assuré de 7h à 7h30.
Les emplois du temps sont élaborés sur une alternance de 3 semaines (ABC). Voir
annexe 1 : alternance ABC - répartition des cours Cet aménagement du temps scolaire a engendré une réorganisation du service de Vie Scolaire et une amorce de changement des pratiques pédagogiques des enseignants.

Constats à l’origine de l’action
 Trop de changements d’activités dans la journée (4 inter-cours et 2 récréations)
engendrant, dans une cour exiguë, mouvement, agitation, tensions, sources de
violences et d’incivilités, notamment en fin de semaine et en fin de période (avant les
périodes de congés).
 Cette multiplication d’activités dans la journée provoque une baisse de l’attention des élèves, même en milieu de matinée et en début d’après-midi, « bons moments » pour les apprentissages.
 Cartables trop lourds (jusqu’à 10 kg en 6ème) ou allégés par les élèves (de 3ème).
 Temps perdu pour l’installation, la mise en route, l’appel … Les professeurs constatent que les 40 minutes restantes sont insuffisantes pour développer et expérimenter des notions importantes.
 Les cours de sciences en groupes génèrent des temps de « permanance » de 30
minutes difficiles à gérer par manque de salles et de personnel
 L’accueil des élèves s’effectue en moyenne 7 fois dans la matinée et 4 fois l’après midi, ce qui permet à certains de tromper la vigilance des surveillants au moment des sorties.
 Les heures creuses sont mal utilisées : les élèves sont simplement surveillés car les surveillants n’ont pas assez de temps pour mettre en place des activités pédagogiques ou éducatives.
 Les devoirs à la maison sont rarement faits ; un temps plus long doit être dégagé pourl’accompagnement éducatif
 De nombreux retards et absences de 1ère heure.

Plus-value de l’action
Nette amélioration de l’ambiance dans l’établissement
Gain en apaisement et sérénité (personnel du service de Vie Scolaire et agents)
Plus forte motivation des élèves

Nombre d’élèves et niveaux concernés
Tous les élèves du collège : 660

Objectifs poursuivis
 Améliorer l’ambiance scolaire ;
 Réduire les retards et absences de première heure ;
 Réduire le poids des cartables ;
 Offrir un temps plus favorable aux apprentissages ;
 Améliorer les résultats des élèves ;
 Allonger le temps de la pause méridienne ;
 Diminuer le stress des personnels.

Modalités de mise en oeuvre
L’accueil des élèves est assuré partir de 7h, pour finir un devoir, revoir une leçon, finir
son petit-déjeuner…
Les cours débutent à 07h30. Grâce à un emploi du temps en semaines ABC, ils durent tous 1h30, même les cours d’arts plastiques, d’éducation musicale et des disciplines dont le nombre d’heures hebdomadaires ne peut être divisé par 1h30. Voir annexes 2 à 5 : emplois du temps de 2 classes et de 2 professeurs 3 créneaux le matin : 7h30 – 8h50 / inter-cours / 8h55 – 10h15 / récréation / 10h35 –
11h55
2 créneaux l’après-midi : 14h10 – 15h30 /récréation/ 15h45 – 17h05
 au maximum 5 cours différents dans la journée contre 8 cours dans l’ancienne
formule

Moyens mobilisés
Tous les personnels (équipe de Vie Scolaire, agents, professeurs)
Pas de poste supplémentaire (rappel : demande d’un assistant d’éducation qui
assurera, entre autres tâches, la coordination des ateliers de vie scolaire.)

Evaluation interne
- A la fin du 1er trimestre, sondage portant sur l’accueil de 7h à 7h30, les cours à 1h30 et les semaines ABC : 3 questionnaires différents ont été renseignés par les personnels, les parents et les élèves.
Premier avis sur cet aménagement du temps scolaire :
 Les personnels : 35,7% d’avis très positifs, 46,4% d’avis positifs, 14,3%
d’avis mitigés, 1,8% d’avis négatifs, 1,8% d’avis très négatifs.
 Les parents : 37,5% d’avis très positifs, 46,9% d’avis positifs, 15,6% d’avis
mitigés.
 Les élèves : 23,2% d’avis très positifs, 43% d’avis positifs, 23,8% d’avis
mitigés, 6% d’avis négatifs, 4% d’avis très négatifs.
Voir annexes 6 à 8 : résultats sondages

- Au début du 3ème trimestre, bilan avec les personnels sur l’organisation horaire :
 L’inter-cours de 8h50 à 8h55 est trop bref ; il doit être prolongé de 5
minutes.
 nouveaux créneaux du matin à compter de septembre 2018 : 7h30 –
8h50 / inter-cours / 9h00 – 10h20 / récréation / 10h40 – 12h00.
- A la fin de l’année, bilan avec les personnels sur les effets constatés et sur les priorités pour l’année 2018-2019 :
 Effets constatés : voir ci-dessous ;
 Infirmerie : moins de fatigue des élèves, cartables moins lourds (pesées
effectuées)
 Priorités pour 2018-2019 :
 Meilleure exploitation du temps d’accueil de 7h à 7h30 ;
 Mise en place des ateliers Vie Scolaire ;
 Observation par les IA-IPR de l’adaptation du contenu de l’enseignement à la durée des séances.
- Bilan annuel Vie Scolaire : évolution des indicateurs du climat scolaire :
 Le taux d’absentéisme : cette année, il est en hausse de 3,7 points pour
les niveaux 5ème à 3ème ; cette donnée doit être nuancée, car le service de
Vie Scolaire a rencontré des difficultés de gestion des absences des élèves d’UPE2A et de l’Atelier Lettres (dispositif de prise en charge des élèves en difficulté de lecture).
 Les retards de première heure : Si en début d’année, la majorité des élèves étaient présents entre 7h et 7h30, ils ont pris l’habitude des nouveaux horaires. Ainsi, les retards de première heure ont progressé en cours d’année.
 Les exclusions de cours : le nombre d’exclusions de cours a doublé cette
année. Cette question reste un point d’achoppement entre le Service de Vie Scolaire et les enseignants. Certains motifs relèvent de problèmes de gestion de classe (peut-être dus en partie à la nouvelle durée des cours).Trois ressources ou points d’appui qui vous ont permis de progresser
- L’engagement des personnels et l’adhésion des parents d’élèves ;
- L’amélioration de la qualité de l’accueil des élèves le matin ;
- L’amélioration rapide de l’ambiance de l’établissement.
Trois difficultés éventuelles rencontrées
- La persistance des retards de première heure ;
- L’articulation difficile avec les autres dispositifs (accompagnement éducatif, devoirs
faits) ;
- La prise en charge insatisfaisante des élèves en salle d’études.

Effets constatés
 sur les acquis des élèves
A l’issue de cette première année, il n’est pas possible de mesurer l’effet de cet
aménagement du temps scolaire sur les acquis des élèves, malgré une augmentation
du taux d’orientation en 2nde G.T. et du taux de réussite au D.N.B. Un suivi de cohortes devra être organisé pour observer l’évolution des résultats des élèves.
 sur les pratiques des enseignants
paroles de professeurs :
- « On va moins vite, on prend le temps pour approfondir dans les activités. »
- « Les échanges sont plus présents, plus réguliers entre les élèves et les
professeurs. »
- « Les cours d’1h30 sont plus bénéfiques sur le plan pédagogique (possibilité de
mettre en place des rituels importants en début de cours (dictées, rappels de
notions, activités d’écriture, etc… et de mener une séance jusqu’à son terme). De
plus, c’est un rythme plus reposant pour le professeur (moins de classes dans la
journée, moins de changement de salle, etc…). » ;
- « Plus de temps pour faire travailler les élèves à l’oral, et plus de temps pour
accompagner les élèves en difficulté. »
- « Un temps plus long pour poser l’apprentissage, permettre une approche en
atelier. »
- « On change plus souvent d’activités pour maintenir l’attention des élèves. »
- « Nous avons plus de temps pour expliquer et surtout faire les applications. On peut également revenir sur les notions incomprises. »
- « Les élèves sont plus calmes, moins de bousculades, les élèves sont dans de
meilleures dispositions pour apprendre. »
- « Parfois le temps est trop long pour certains élèves, certaines classes »
- « Il faut former les enseignants à un découpage de séances différent, il faut revoir
l’organisation de la prise en charge des élèves »
 sur le leadership et les relations professionnelles
- Quelques professeurs trouvent que l’emploi du temps est très contraint, et qu’il est
alors difficile de mettre en oeuvre des projets en dehors des heures de cours.
- Les professeurs d’EPS regrettent de ne plus avoir de pause entre les 2 cours de la
matinée ; ils disent manquer de temps pour voir les professeurs, échanger, transmettre des informations, car ils sont hors du collège pendant la récréation.
 sur l’établissement
 plus généralement, sur l’environnement
- Certains élèves restent plus longtemps aux abords du collège ; il s’agit d’élèves qui
terminent leurs cours à 10h20 ou 15h30 et qui ne rentrent pas chez eux. Des élèves
très en retard en début de demi-journée sont aussi concernés, en dépit d’une souplesse d’application du Règlement Intérieur.

Evaluation externe

Extrait de General/98/7

Répondre à cet article