> ENSEIGN. SUPERIEUR et OUVERTURE SOCIALE > Ouverture sociale > Ouverture sociale. Sciences Po > Les conventions ZEP-Sciences Po (Généralités) > L’égalité des chances et les conventions Education prioritaire à Sciences Po : (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

L’égalité des chances et les conventions Education prioritaire à Sciences Po : compte rendu du séminaire annuel, janvier 2022

1er février

Égalité des chances : bienvenue à tous les talents

Près de 200 partenaires, lycées conventionnés et autorités académiques étaient réunis pour le traditionnel Séminaire annuel de l’Égalité des chances organisé les 18 et 19 janvier autour de deux temps forts. Lors de la première journée de séminaire, les participants ont pu découvrir la philosophie du Collège universitaire et précisément la scolarité sur chacun des sept campus en régions de Sciences Po, puis connaître les trajectoires scolaires et professionnelles d’anciens élèves. Des ateliers thématiques sur les épreuves de la procédure d’admission leur ont été proposés le lendemain. Morceaux choisis.

Une admission ouverte à toutes et tous

La réforme de la procédure d’admission en première année du Collège universitaire a permis, via Parcoursup, une visibilité de l’offre de formation à un plus grand nombre, et notamment des lycéens qui ne se seraient pas autorisés à imaginer rejoindre les bancs de Sciences Po. Cette réforme majeure a permis d’ouvrir le champ des possibles à un vivier d’élèves encore plus diversifié et talentueux, soulignant ici encore, comme l’a rappelé Mathias Vicherat, directeur de Sciences Po, que “jamais l’égalité des chances ne s’est faite au détriment de l’excellence”.

Le dispositif Conventions Éducation Prioritaire, qui célébrait ses 20 ans en 2021 et a permis d’accueillir à Sciences Po plus de 2430 étudiantes et étudiants depuis sa création, a pleinement intégré la dynamique de la réforme. Reposant actuellement sur 166 partenariats avec les établissements conventionnés, l’objectif est d’intégrer 34 nouveaux lycées partenaires d’ici 2023 afin de permettre un maillage encore plus fin du territoire.

La voie Conventions Éducation Prioritaire est destinée aux élèves scolarisés dans un lycée conventionné avec Sciences Po depuis la classe de seconde et ayant participé à l’atelier Premier Campus en classe de première et terminale. Elle est ouverte aux élèves de terminale en bac général ou technologique, issus de toutes sections et spécialités et a permis de rassembler plus de 750 candidatures en 2021.

À l’occasion du séminaire annuel 2022, Gabriela Crouzet, directrice des admissions de Sciences Po, a partagé quelques chiffres concernant les candidats admis par la voie CEP à la rentrée 2021, soit :

161 admis
69 lycées représentés (France hexagonale & Outre-mer)
45% des admis issus d’Ile de France, 45% des régions, 10 % des Outre-mer
80% ont obtenu une mention “Très bien “au baccalauréat dont 29% avec félicitations du jury
72% de filles (vs 62% en 2020)
9 spécialités représentées, avec une forte présence en Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques / Sciences économiques & sociales / Mathématiques.

Directrice de la scolarité et de la réussite étudiante, Myriam Dubois-Monkachi a notamment présenté l’état des lieux de la répartition des élèves CEP dans les différents campus en régions de Sciences Po. Il est également ressorti que sur l’ensemble des élèves issus de la voie CEP, 95% d’entre eux ont choisi, en 2021, de poursuivre leur scolarité en master dans l’ensemble des 7 écoles de Sciences Po. L’accès à l’emploi avant le diplôme a atteint un taux record de 46% des diplômés de la promotion 2019.
"Sciences Po a changé ma vie"
Voir

Une voie choisie et racontée également par trois témoignages d’anciens élèves issus des Conventions Éducation Prioritaires aujourd’hui en emploi, invités à partager leur expérience lors de ce séminaire. Car la voie CEP, “ce sont les étudiantes et étudiants qui en parlent le mieux, ce sont nos meilleurs ambassadeurs et ambassadrices”, estime Karine Aurelia, directrice déléguée à l’Égalité des chances à Sciences Po.

Ainsi Karima Chaïb, diplômée en 2016 après deux années de master à l’École de droit de Sciences Po, une année de césure, un passage par la Sorbonne, travaille depuis quelques années en tant qu’avocate en droit pénal des affaires. “À mon arrivée, le choc des cultures s’est manifesté bien sûr, mais nous avons été très aidés par l’administration de Sciences Po et par la communauté étudiante. Quand on est travailleur, humble et à l’écoute, on s’inspire des autres”, précise-t-elle.

Youssef Halaoua, diplômé de l’École d’affaires publiques en 2012, a lui aussi un enthousiasme communicatif : ”Je ne suis pas objectif, car Sciences Po a changé ma vie ! Je voue une reconnaissance immense à ceux qui ont créé cette procédure”. Après avoir occupé différents postes en groupe hôtelier, ambassade, mairie et en institutions publiques ou privées (dont Sciences Po), il est désormais conseiller en charge des relations institutionnelles à l’Agence nationale du sport en charge notamment du suivi des Jeux olympiques et paralympiques 2024.

Quant à Siegrid Henry, également diplômée en 2012 de l’École d’affaires publiques, a construit sa carrière autour des enjeux du numérique, en institutions publiques et privées. Elle est aujourd’hui conseillère du haut-commissaire à l’emploi et à l’engagement des entreprises au Ministère du travail.

Autant de témoignages vibrants pour stimuler l’ambition des lycéens et lycéennes.

Comme l’a rappelé Laurence Bertrand-Dorléac, présidente de la Fondation nationale des sciences politiques, “ le combat pour l’égalité n’a pas de répit, il faut sans cesse lutter”. Un combat que Sciences Po a l’intention de continuer à mener au nom de la diversité et de l’ouverture sociale et culturelle.

L’équipe éditoriale de Sciences Po

En savoir plus :

L’admission en Bachelor pour les bacheliers des lycées français : les CEP
La procédure d’admission en première année
Les modalités de candidature via ParcourSup
Le Collège universitaire de Sciences Po
Présentation des 63 nouveaux lycées ayant rejoint le dispositif en 2021

Téléchargez notre brochure

Extrait de sciencespo.fr du 20.01.22

Répondre à cet article