> EDUCATION. Généralités (hors EP) > Education. Généralités (Positions) > Education. Généralités (Positions politiques et syndicales) > Présidentielle : le vote enseignant se distingue

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Présidentielle : le vote enseignant se distingue

11 mars

Présidentielle : Le vote enseignant se distingue
"Les fonctionnaires ne votent plus automatiquement à gauche, et ce depuis quelques années", rappelle Laurent Frajerman. "Pourtant dans toute l’Europe, les recherches sociologiques ont montré l’existence d’un « ethos de service public », c.a.d. d’une culture professionnelle et politique qui s’appuie sur un ensemble cohérent de valeurs donnant « sens à leur mission : neutralité, égalité, défense de l’intérêt général », principes éthiques conjugués au « désir d’avoir un travail socialement utile ». En conséquence, les agents du service public accordent une plus grande importance « à ce qui est bénéfique aux autres et à la société, aux principes de responsabilité et d’intégrité et considèrent moins souvent l’argent et les hautes rémunérations comme les finalités ultimes de la vie professionnelle » . Jusque-là, cette culture spécifique trouvait son débouché politique à gauche, dans ses différentes composantes. Ce n’est plus le cas". Mais les enseignants se distinguent encore des autres fonctionnaires. " Les enseignants sont plus politisés (ils sont plus nombreux à déclarer une préférence partisane) et nettement plus à gauche que les autres fonctionnaires. Les enseignants sont particulièrement réfractaires à l’extrême droite. En 2007, 3 % d’entre eux indiquent qu’ils auraient pu voter pour Jean-Marie Le Pen. Dix ans plus tard, Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan récoltent le même score".

Sur son site

Extrait de cafepedagogique.net du 10.03.22

Répondre à cet article