> ACTEURS et PARTENAIRES > Enseignants et Pilotes. Statut et GRH > La direction d’école (Kadekol, Ifé, mars 2022)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

La direction d’école (Kadekol, Ifé, mars 2022)

21 mars

La direction d’école
Ça manque pas d’R : épisode 42 (04/03/2022)

Les directrices et directeurs d’école occupent une position cruciale dans le système éducatif, et la crise sanitaire que nous traversons est bien là pour nous rappeler leur rôle essentiel, toujours en “première ligne”, pour assurer le bon fonctionnement des écoles au quotidien. Ils se trouvent ainsi en tension permanente, à être disponible tout le temps pour tout le monde, à gérer les “micro-conflits” du quotidien, à assurer la médiation, à négocier avec l’équipe pédagogique et leur propre hiérarchie, mais aussi avec les élus et les agents de la collectivité locale, avec les intervenants des temps périscolaires, avec les parents d’élèves, etc. Mais ce rôle, que tout le monde reconnaît comme essentiel, souffre pour autant d’un positionnement délicat, pour ne pas dire parfois impossible – et le suicide de Christine Renon en septembre 2019, avant la crise sanitaire donc – est bien là pour nous rappeler la charge de travail qui pèse sur eux, les urgences multiples, les injonctions contradictoires qu’ils reçoivent en permanence et, en même temps, l’absence de pouvoir, de réelles marges de manoeuvre. Sans parler d’un profond sentiment d’isolement et d’une grande solitude professionnelle. Alors, les directrices et directeurs d’école sont-ils des enseignants comme les autres ? Exercent-ils un métier à part, particulier dans l’école ? L’entre-deux est-il possible ?

Pour en parler, nous recevons deux chercheuses, spécialistes de ces questions, en France et en Suisse : Laëtitia PROGIN, professeure associée en leadership et direction d’établissement à la Haute école pédagogique (HEP) du canton de Vaud, membre du laboratoire Innovation Formation Éducation (LIFE) de l’Université de Genève, et Cécile ROAUX, professeur des écoles, directrice d’école, sociologue associée au laboratoire Cerlis, qui a soutenu en 2018 sa thèse de doctorat sur Le directeur d’école : un marginal au centre du système scolaire. Analyse du pouvoir à l’école primaire sous la direction d’Anne Barrère (publiée aux PUF en 2021).

Extrait de ife ;ens-lyon.fr/kadekol du 04.03.22

Répondre à cet article