> ACCOMPAGNEMENT, SOCLE et INTERDEGRES, ÉVALUATION, ORIENTATION > Accompagnement éducatif et personnalisé, Devoirs faits > Accompagn. éduc. (Dossiers et Guides) > Depuis la loi Rilhac, les Activités pédagogiques complémentaires (APC) ne sont (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Depuis la loi Rilhac, les Activités pédagogiques complémentaires (APC) ne sont plus obligatoires pour les directeurs d’école (SNUipp)

15 septembre 2022

Plus d’APC pour les directeurs et directrices

Des directeurs et des directrices d’école peuvent subir des pressions pour continuer à assurer les activités pédagogiques complémentaires (APC). Les textes sont pourtant sans ambiguïté et le syndicat peut accompagner les personnels en charge de direction qui voudraient faire valoir leurs droits.

A contrario des enseignants et enseignantes chargées d’école (classe unique) qui continuent à être assujetties à 30 heures d’APC, les directeurs et directrices d’école peuvent ne plus assurer les APC.

En effet, la Loi n°2021-1716 du 21 décembre 2021 a modifié le Code de l’éducation (Article L411-2 partie VI) de la manière suivante. Il est ainsi maintenant spécifié pour la directrice ou le directeur :

« Il ne participe pas aux activités pédagogiques complémentaires de son école, sauf s’il le souhaite. »

Le syndicat continue d’intervenir pour que les chargé·es d’école bénéficient de la même possibilité. En cas de pressions hiérarchiques pour continuer à faire les APC, il invite les personnels concerné·es à prendre contact avec leur section départementale.

Extrait de snuipp.fr du 09.09.22

 

Voir :
la sous-rubrique Accompagnement éducatif et personnalisé, Devoirs faits
le mot-clé Accompagn./Aide personnalisée, Apc, Ppre (gr 5)/

Pour plus de réponses, rechercher plein texte sur le mot apc

Répondre à cet article