> INEGALITES : Mixité sociale, Pauvreté, Ethnicité… > Mixité sociale, Sectorisation > Mixité soc., Sectorisation (Positions de chercheurs et experts) > "Mixité sociale à l’école : entre ambitions et limites" : les quatre (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

"Mixité sociale à l’école : entre ambitions et limites" : les quatre pistes du ministre (Philippe Watrelot dans Alternatives économiques)

14 mars

Mixité sociale à l’école : entre ambitions et limites
Philippe Watrelot
Des annonces sont prévues le 22 mars mais les grandes pistes ont déjà été développées dans une interview sur France Culture le mercredi 22 février (occultée par le drame de Saint-Jean de Luz). Puis, le ministre de l’Education les a réitérées dans un débat organisé au Sénat sur ce sujet le 1er mars au soir.

« Nous allons proposer un certain nombre de leviers sur lesquels les rectorats pourront agir pour favoriser la mixité scolaire, en partenariat avec les collectivités qui jouent un rôle essentiel » avait-il notamment déclaré sur France Culture. Il les a réitérées devant les sénateurs le 1er mars.

Une école très ségréguée
On ne cesse de le répéter, la France est le pays du grand écart1 : c’est l’un des pays où l’origine sociale joue le plus dans la réussite scolaire.

Cela s’explique aussi par le fait que notre école est marquée par la ségrégation. Les inégalités géographiques et sociales sont renforcées par le système scolaire. La « carte scolaire », c’est-à-dire l’affectation des élèves dans les établissements ne fait souvent que reproduire les clivages.

Le contournement de la carte scolaire et surtout le recours à l’enseignement privé accentuent encore les logiques délétères de l’entre-soi. Ce séparatisme géographique et social est confirmé par la publication récente des indicateurs de position sociale (IPS).

Quatre pistes [...]

Extrait de alternatives-economiques.fr du 10.03.23

Répondre à cet article