> V- ACTEURS (la plupart en EP) > Parents > Parents (Etudes) > Le baromètre des familles 2023 de l’Unaf souligne les difficultés des (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le baromètre des familles 2023 de l’Unaf souligne les difficultés des familles monoparentales

22 novembre 2023

Baromètre des familles 2023 : Chaque année, 5 questions pour savoir comment se portent les familles

Porte-parole des familles, l’Unaf mène régulièrement des études et enquêtes auprès des familles pour mieux faire entendre leur voix. Pour renforcer cet arsenal d’études, l’Unaf s’est, l’an dernier, dotée d’un baromètre annuel confié à l’institut OpinionWay pour prendre, chaque année, le pouls des familles autour de 5 questions : famille, conciliation, politique familiale, difficultés parentales, budget.

Un échantillon représentatif de 2 500 familles, une méthodologie robuste
Cette étude a été réalisée par l’Institut OpinionWay du 22 juin au 15 juillet 2023 auprès d’un échantillon national représentatif de 2 504 parents avec au moins un enfant de moins de 20 ans au foyer. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas. Il a ensuite été redressé pour être représentatif de la population étudiée sur les variables de sexe, âge, CSP, région et de nombre d’enfants au foyer.

Les principaux enseignements 2023
La famille est une dimension fondamentale pour 99 % des parents, 76 % la jugent même très importante, c’est encore plus vrai pour les familles nombreuses 83 %.
Côté finances, 45 % des parents déclarent ne pas avoir les moyens de préparer l’avenir de leur enfant, notamment les mères (53 %) et les familles qui vivent en zone rurale (56 %). 30 % de parents disent que leurs finances actuelles ne permettent pas de faire plaisir à leurs enfants, c’est le cas pour 40 % des familles nombreuses et 45 % des familles monoparentales.
Côté éducation, il n’est pas toujours facile d’être parent, arrivent en tête des principales difficultés : la gestion des écrans (pour 49 %), les relations avec les autres enfants (pour 32 %) et les questions d’autorité (pour 32 %).
Les difficultés de conciliation vie familiale – vie professionnelle s’aggravent : 76 % des parents qui travaillent (+3 points par rapport à 2022) ont rencontré des difficultés au moins une fois au cours des 12 derniers mois pour assumer leurs responsabilités familiales parce qu’ils passent trop de temps à leur travail, dont 40 % (+4 points) plusieurs fois par mois. C’est encore plus le cas pour les parents d’enfants de 4 à 5 ans (49 %) et pour les cadres (48 %).
Comme en 2022, les familles attendent plus de soutien : 51 % des mères jugent le soutien de l’Etat insuffisant.

Ces statistiques-clefs actualisées chaque année doivent encourager à mieux prendre en compte les besoins des familles en matière d’accompagnement, de pouvoir d’achat et de conciliation.

Extrait de unaf.fr du 17.10.23

Répondre à cet article