> ACTEURS (EP et hors-EP) > Enseignants (Identité, Métier) > Enseignants (Etudes, Dossiers et Guides, Actes) > Le témoignage d’une prof de ZEP en classe-relais reçoit le prix Louis (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le témoignage d’une prof de ZEP en classe-relais reçoit le prix Louis Cros

14 mai 2008

Extrait de Canal Académie, le 14.05.08 : L’école de la dernière chance

Cypora Petitjean-Cerf est professeur de lettres et coordinatrice d’une classe-relais ZEP. Elle a reçu le prix Louis Cros pour son ouvrage : L’Ecole de la dernière chance.

À l’heure où l’on s’interroge sur les prérogatives et les méthodes de notre système éducatif, Cypora Petitjean-Cerf nous livre un document exceptionnel sur le quotidien d’une jeune professeur de lettres, engagée volontaire sur les territoires perdus de l’Éducation Nationale. Conçues pour accueillir, en cours d’année scolaire, les élèves en très grande difficulté - absentéisme, résultats désastreux - les classes-relais se présentent à la fois comme un laboratoire d’innovation pédagogique, une école de la dernière chance pour élèves en rupture totale avec l’école mais aussi, pourquoi le nier, comme un dépotoir de tout ce que comptent nos collèges d’enfants devenus "ingérables".

L’auteur a conçu son livre comme un journal de bord organisé en petites saynètes, dialoguées, qui permettent de suivre la poignée d’élèves qui lui ont été confiés : certains d’entre eux sont attachants, d’autres sont violents, tous seulement perdus.

Sans jamais verser dans la litanie de plaintes un peu convenues sur le sujet, l’auteur réussit à nous faire partager la dureté de son travail, ses espoirs, ses attentes, ses échecs mais surtout à nous rapprocher de ses enfants dont nous avons tant de mal à comprendre la dérive.
Avec humour et conviction, elle nous permet de réfléchir sur le lien si particulier qui unit un enseignant à ses élèves, même dans ce cas-limite.

Pour écouter l’émission

Bibliographie : L’école de la dernière chance. Un an en classe-relais - Ed.Stock, coll. "Document" - 2005

A propos du Prix Louis Cros

Répondre à cet article