> EDUCATION PRIORITAIRE (250 SR) > PEDAGOGIE EN ZEP (49 SR) > Pratique pédagogique (généralités) > Longue présentation critique du programme "Parler bambin", version pour les (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Longue présentation critique du programme "Parler bambin", version pour les crèches de la méthode P.A.R.L.E.R de l’université de Grenoble

2 août Version imprimable de cet article Version imprimable

« Parler bambin », et regarder de faux livres ?

Fortement soutenu par l’agence « La France s’engage », le programme de sur-stimulation langagière « Parler bambin » est présenté ici ou là comme la panacée pour réduire les écarts de compétences langagières des jeunes enfants, particulièrement dans les zones urbaines sensibles. Salué par les uns, notamment des professionnels de la petite enfance grenoblois qui ont testé le dispositif lorsqu’il était encore à l’étude, et qui reconnaissent que l’expérience les a incités à interagir plus et mieux avec les tout petits, le dispositif est pourtant controversé.

[...] " « Parler bambin » est un programme utilitariste, instrumental et de performance : il ne s’agit pas du développement de l’enfant, mais de l’élève et de son avenir scolaire. Il comporte des risques de non respect de son rythme de développement". (Fédération des Orthophonistes de France),

 

Le programme P.A.R.L.E.R.
Or quelle est la réalisation la plus manifeste de Cogni-Science ? Il s’agit de la mise en œuvre, à partir de 2005, de P.A.R.L.E.R. (Parler, apprendre, réfléchir, lire ensemble pour réussir), un « programme de prévention précoce des acquisitions du langage oral et des pratiques liées à l’écrit » mis au point par une équipe de chercheurs en sciences de l’éducation et en psychologie et de médecins de l’Éducation Nationale, avec la collaboration de la ville de Grenoble et de l’Inspection Académique de l’Isère (voir la présentation du programme). Les premières expérimentations sont présentées et évaluées lors d’un colloque qui se tient en mars 2009, « Langages & réussite éducative : des pratiques innovantes » ; les actes de ce colloque produisent une lettre où le ministre Xavier Darcos sollicite le recteur et l’inspectrice d’académie pour qu’ils développent le programme P.A.R.L.E.R.

Le programme repose sur les théories de l’« enseignement explicite », dont le laboratoire de sciences de l’éducation de l’université de Grenoble semble être le principal représentant en France, et sur les recherches en neurosciences de chercheurs comme Stanislas Dehaene. De fait, le programme est largement étendu, avant même que des études de cohortes aient pu en valider avec certitude le bien-fondé : en 2011, il est appliqué à 35 écoles du Puy-en-Velay, la commune de Laurent Wauquiez, avec l’appui de l’association Agir pour l’école qui « s’est chargée de la mise en œuvre opérationnelle de ce dispositif » (selon le magazine départemental Zoomdici), tandis que la ville finançait l’achat du matériel – auprès des éditions La Cigale.

Extrait de album50.hypotheses.org du 04.10.16 : "Parler bambin" et "regarder de faux livres"

Répondre à cet article