> 4 - Education prioritaire. 250 sous-rubriques (SR) > MATERNELLE et Petite enfance (10 SR) > Position d’observateur (Maternelle) > L’ANDEV (association des directeurs de l’éducation des villes de France) ) (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

L’ANDEV (association des directeurs de l’éducation des villes de France) ) regrette "la fin annoncée de la scolarisation à deux ans"

18 novembre 2008 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait de l’Expresso du 18.11.08 : L’Andev regrette la fin de la scolarisation à deux ans

"La fin annoncée de la scolarisation des deux ans impacte doublement les communes" écrit l’ANDEV, association des directeurs de l’éducation des villes de France, dans un communiqué. "D’une part, en renvoyant vers le développement des structures petite enfance l’ensemble de la prise en charge de cette tranche d’âge, l’Etat se décharge financièrement sur celles-ci et sur la CAF. Les communes seront dans l’incapacité d’apporter des réponses rapides tant en termes organisationnel que budgétaire. D’autre part, et cet aspect est rarement souligné, les efforts effectués à l’école (sur les temps scolaires ou non) pour l’accueil des plus petits, tant en investissement qu’en fonctionnement, deviennent inutiles et ne pourront pas être redéployés sur les structures petite enfance".

Lire la suite de l’article

le site de l’ANDEV

Répondre à cet article