> EDUCATION PRIORITAIRE > EDUC. PRIOR. Les 8 types de documents > Educ. prior. (Déclarations officielles) > Visite de Nathalie Elimas en REP à Vierzon le 22 mars 2021 (revue de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Visite de Nathalie Elimas en REP à Vierzon le 22 mars 2021 (revue de presse)

23 mars Version imprimable de cet article Version imprimable

Dans le cadre de son Tour de France de l’Éducation prioritaire, la secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, chargée de l’Éducation prioritaire, Mme Nathalie Élimas, se rendra à Vierzon lundi 22 mars.

Elle observera dans un premier temps les bénéfices du dédoublement des classes sur l’apprentissage des savoirs fondamentaux et échangera avec des personnels et élèves à cette occasion. Par la suite, la secrétaire d’État assistera au collège Édouard Vaillant à un atelier d’élaboration d’un journal avec les élèves d’une classe de 6ème.

Déroulé
09h05 : Arrivée de la secrétaire d’État à l’école élémentaire du Colombier - 2 impasse de la Craillo, 18100 Vierzon
Accueil républicain
Séquence en classe de CP dédoublé – français
Séquence en classe de CE1 dédoublé – mathématiques
Échanges avec les équipes pédagogiques et éducatives

10h30 : Départ de la secrétaire d’État

10h40 : Arrivée de la secrétaire d’État au collège Édouard Vaillant - 41 bis rue Charles Hurvoy, 18100 Vierzon
Séquence en classe de 6ème sur le thème de l’éducation aux médias et à l’information
Échanges avec les équipes pédagogiques et éducatives
11h05 : Point presse
11h15 : Départ de la secrétaire d’État

Toutes les séquences sont ouvertes à la presse. En raison des conditions sanitaires exceptionnelles, cet événement se fera dans le plus strict respect des règles de distanciation physique et des gestes barrières.

Extrait de education.gouv.fr du

 

Un twitt de Nathalie Elimas

#SPME2021 : Les élèves de 6e du collège Edouard Vaillant élaborent un journal, dont la prochaine édition porte sur le #TourDeFrance2021.

Fédérés autour de ce projet, ils apprennent à développer leur sens critique et à mieux utiliser l’information. #EducMediaInfo

Extrait de twitter.com du 22.03.21

 

La secrétaire d’Etat chargée de l’éducation prioritaire, Nathalie Elimas, en déplacement à Vierzon ce lundi 22 mars

[...] Le maire PCF de Vierzon, Nicolas Sansu, assure qu’il accueillera la représentante du gouvernement. « Moi je ne refuse jamais de recevoir des gens qui doivent être reçus », affirme-t-il, même s’il était absent lors des visites ministérielles de Sarah El Haïry et Brigitte Klinkert jeudi, - j’étais dans l’impossibilité de le faire », indique-t-il - et qu’il n’a pas reçu Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur.

Ce lundi, « je remettrai en mains propres à Nathalie Élimas la lettre que j’ai adressée au ministre de l’Éducation nationale sur la perte de poste à l’école [REP, NDLR] Bodin-Zay », école concernée elle aussi par l’éducation prioritaire. « Et je veux lui poser quelques questions sur le soutien de l’Etat à la rénovation thermique de nos bâtiments », et en particulier des écoles.

Extrait de leberry.fr du 20.03.21

 

La visite à Vierzon de Nathalie Elimas, secrétaire d’Etat chargée de l’Education prioritaire, a aussi, comme les visites ministérielles précédentes eu son lot de désaccord avec la mairie de Vierzon. Du moins, à lire le compte facebook du maire de Vierzon qui apporte, "une petite précision quant à la visite de Madame Elimas, secrétaire d’État à l’Education Prioritaire…"

On peut lire aussi que "comme il est de rigueur, à l’arrivée d’un membre du gouvernement en gare, je me suis rendu à l’arrivée du train venant de Paris à 8h49 pour accueillir madame Elimas. Manifestement, la volonté de créer un incident transpirait des propos peu amènes qu’elle a tenus à mon égard." Nous n’en saurons pas plus.

D’autant que, le maire ajoute : "Je ne souhaite surtout pas que cette visite ministérielle se déroule mal et donc je ne donnerai nulle prise à cette envie, je me vois donc dans l’obligation de décliner ce moment, pendant lequel la ville de Vierzon sera représentée par l’Adjoint aux Affaires Scolaires." Donc on comprend que la ville n’était pas représentée lors de la venue de la secrétaire d’Etat par le maire.

"Mon seul souci, et j’espère que la ministre y répondra favorablement, est que le poste de l’école Bodin, promis à la suppression, soit rétabli. Le reste importe peu… Les parents d’élèves, les enseignants savent pouvoir compter la municipalité à leurs côtés. Je serai, nous serons mobilisés pour l’éducation, pour nos enfants !"

Extrait de vierzonnitude.fr du 22.03.21

Répondre à cet article