> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales à la MATERNELLE > Maternelle (Actions autres ou interdisciplinaires) > B* Réorganiser le parcours des élèves : 1 an en TPS et 3 ans dans la même (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Réorganiser le parcours des élèves : 1 an en TPS et 3 ans dans la même classe à la maternelle REP+ Jean Jaurès de Clermont-Ferrand

17 mai Version imprimable de cet article Version imprimable

Une école maternelle maîtresse du temps !

QUOI

Comment repenser notre école maternelle pour lui permettre de remplir pleinement sa mission d’école de la confiance et restaurer son image dégradée ? Comment permettre à chaque élève et à sa famille, ainsi qu’aux personnels de l’école, de s’impliquer, à la mesure de ses compétences, tout en visant l’excellence pour chacun ?

Ce projet est innovant parce qu’il modifie la structure classique de toute une école maternelle. Partant de l’observation positive des classes multi-niveaux en milieu rural, nous avons expérimenté l’application de ce fonctionnement à une école citadine de 5 classes située en réseau d’éducation prioritaire renforcée. Les élèves bénéficient ainsi d’une douceur au début de leur parcours scolaire et le temps n’a plus la même dimension : le temps des apprentissages devient réellement celui d’un cycle et non celui de trois années scolaires.

QUI ?

2 membre(s) dans l’équipe

Notre école maternelle compte 106 élèves répartis en 5 classes : une classe de Toute Petite et Petite Section, et quatre classes à triple niveaux (Petite, Moyenne et Grande Section).

Tout le personnel de l’école est impliqué dans ce projet : enseignants, ATSEM, assistante d’éducation, accompagnatrices d’enfants porteurs de handicap, service civique, personnels péri-scolaire.

Au niveau des enseignants, toutes les classes ayant la même structure, il y a un réel travail pédagogique en équipe avec un outil numérique de partage.

Au niveau des ATSEM, l’organisation de leur journée valorise leur action d’assistantes pédagogiques et leur temps de présence auprès des élèves. La notion de « binôme enseignant-ATSEM » prend tout son sens.

Un partenariat s’est installé avec les directrices des deux structures de petite enfance du quartier.

- Les participants

• 105 élève(s)
• 7 enseignant(s)
• 10autre(s) participant(s)

Où ?

JEAN JAURES, Clermont-Ferrand (063),académie de Clermont-Ferrand (006)

Ecole maternelle - Scolarisation à 2 ans,Maternelle Petite section, Maternelle Moyenne section, Maternelle Grande section

Ce projet concerne une école maternelle de 5 classes située à Clermont-Ferrand en Réseau d’Éducation Prioritaire renforcée. Le plateau Saint Jacques a été identifié comme ayant les catégories socio-professionnelles les plus défavorisées de la ville. Dans le cadre de la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine, ce quartier va bénéficier d’un projet de restructuration à l’aube de 2020.

Notre école est un bâtiment de type « Pailleron », exigu et peu fonctionnel, que nous devons partager avec la structure péri-scolaire. Nous avons repensé l’organisation des locaux en optimisant au maximum les espaces : réduction du mobilier encombrant, mutualisation du matériel et partage de locaux dédiés.

Il nous semble nécessaire de préciser qu’une école privée importante se trouve à proximité de notre école.

• 1 académie(s)
• 1 établissement(s)
• 5 classe(s)

POURQUOI ?

- Problème identifié

L’école maternelle Jean Jaurès pâtissait d’une image dégradée due aux conflits internes et à l’absence de directrice (problèmes de santé), le manque de concertation entraînant des incohérences pédagogiques.

Les parents ne donnant pas de sens à l’école utilisaient ce lieu comme une garderie, ce qui entraînait un absentéisme important et des stratégies d’évitement de l’école.

- Indicateur(s) qualitatif(s)

Relations avec les familles et confiance en l’école (scolarisation des Tout-Petits), assiduité et respect des horaires, ambiance apaisée de l’école (adultes et élèves), harmonie pédagogique, rayonnement de l’école (visites de notre école sur le temps des formations pédagogiques), stabilité de l’équipe (enseignants et ATSEM) et ressenti positif des enseignants de l’école élémentaire.

Les résultats des évaluations à l’entrée au CP sont en hausse constante.

QUAND ?

Du 01/09/2020 Au 06/07/2021

COMMENT ?

Nous avons modifié la structure classique d’une école citadine et le parcours de l’élève : il passe 3 ans dans une même classe ce qui entraine une stabilité affective des élèves et des familles

Nous avons modifié l’organisation matérielle et spatiale de toute l’école afin de libérer les espaces et faire des économies drastiques de matériel fongible

Nous avons créé en équipe des outils de suivi et d’évaluation pensés selon le destinataire (famille, collègues, professionnels).

Nous avons fait des choix de démarches pédagogiques efficaces.

Nous avons réorganisé les après-midi des élèves de petite section afin de respecter leur besoins physiologiques

- Modalités de mise en œuvre

• Organisation matérielle et spatiale de toute l’école maternelle :

◦ mutualisation dans un lieu commun de tout le matériel pédagogique et du matériel fongible ; priorité aux achats éco-responsables.
◦ réduction du mobilier dans les classes afin de dégager l’espace et permettre un aménagement adapté aux besoins des élèves
◦ partage de locaux dédiés : bibliothèque, jeux d’imitation

• Organisation pédagogique :

◦ Structure des classes :
◦ ◦ 1 classe de TPS-PS où sont accueillis tous les TPS et les PS non entrés dans le langage ou non socialisés.
◦ ◦ 4 classes triples niveaux où les élèves sont suivis pendant 3 ans.
◦ ◦ Utilisation quotidienne par les enseignants et les élèves d’outils pouvant témoigner des activités de la classe et des réussites de l’élève servant, entre autre, de support lors des rencontres individuelles avec les parents qui ont lieu à chaque trimestre.

◦ Organisation de la journée :
◦ ◦ au cours de la matinée, moments d’activités dans les espaces dédiés (bibliothèque, salle de jeux d’imitation, jeux de société) animés par l’ATSEM ou l’assistante d’éducation de la classe qui encadre un groupe de 6 élèves maximum.
◦ ◦ les après-midis des petits : sieste avec réveil échelonné, puis les élèves sont accueillis dans la salle de motricité jouxtant le dortoir pour des ateliers animés par l’enseignante de TPS-PS et l’équipe d’ATSEM : effectif réduit toute l’après midi dans les 4 autres classes

◦ Outils des enseignants :
◦ ◦ d’outils d’évaluation et de suivi des acquis à destination des élèves, à destination des parents et à destination des professionnels
◦ ◦ repenser notre action auprès des élèves, pour une pédagogie active et une réduction drastique du travail sur fiche
◦ ◦ développer l’autonomie et l’apaisement des élèves, créer un climat de classe propice aux apprentissages et au travail en petits groupes ou en individuel

Le projet est déjà lancé depuis 3 ans.

QUEL BILAN ?

- Modalités d’évaluation

• Auto-évaluation de l’action par l’équipe pédagogique
◦ Une école apaisée, des collègues heureux en classe, des familles intéressées par les apprentissages de leurs enfants, des liens cordiaux permettant d’aborder plus facilement les difficultés rencontrées.
◦ En donnant du temps aux élèves, nous avons évité de figer leur temps d’apprentissage à une période, une année.
◦ L’équipe complète d’une école maternelle, des collègues (sous couvert de Monsieur Wolf, IEN) sont venus observer notre fonctionnement et nos pratiques.
◦ Présentation de nos outils en formation REP+

- Indicateur(s) qualitatif(s)

Une école apaisée, une baisse de la stratégie d’évitement de l’école, des parents ne souhaitant pas quitter le quartier à l’aube de la restructuration car ils ne veulent pas quitter l’école

ET APRÈS ?

La crise sanitaire a interrompu le projet des "après-midi des petits" étant donné l’impossibilité de brassage des élèves de classes différentes.

Cependant, ce fonctionnement sera rétabli dès que possible à la demande de tous !

- Développement et suite de l’action

• La crise sanitaire nous a conduit à une réflexion autour de l’école du dehors et de l’aménagement de nos extérieurs.
• Un projet autour des cabanes a débuté cette année et sera approfondi.
• Des outils numériques tels que des padlets seront mis en place à destination des familles.

Extrait de Innovathèque du 12.05.21

Répondre à cet article