> MATERNELLE, LYCEE, Enseign. PROFESS. , APPRENTISSAGE > Enseignement professionnel et Apprentissage > L’apprentissage au 31 décembre 2020. Hausse historique depuis 2020. La (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

L’apprentissage au 31 décembre 2020. Hausse historique depuis 2020. La réussite des apprentis aux examens est assez proche de celle des jeunes sous statut scolaire (Depp)

8 juillet Version imprimable de cet article Version imprimable

L’apprentissage au 31 décembre 2021
Note d’Information Depp n° 21.30, juillet 2021

 Au 31 décembre 2020, les centres de formation d’apprentis accueillent 629 600 apprentis, soit une augmentation de 31,5 % par rapport à 2019, une hausse historique depuis le début des années 2000. 5,5 % des 16-29 ans sont ainsi en apprentissage. Les effectifs d’apprentis dans l’enseignement secondaire continuent d’augmenter (+ 11,4 %), et la croissance de l’apprentissage dans l’enseignement supérieur est à un niveau historiquement élevé (+ 58,6 % après + 13,4 % en 2019). Après une troisième, un élève sur vingt s’oriente vers une formation professionnelle sous apprentissage. Près d’un apprenti sur dix est accueilli dans un EPLE.

[...] La réussite des apprentis aux examens est assez proche de celle des jeunes
sous statut scolaire

Les taux de réussite des apprentis au baccalauréat professionnel et au CAP, qui
correspondent aux rapports du nombre d’admis sur le nombre de candidats présents
atteignent plus de 90 % et sont compris entre 87 % pour le BTS et 88 % pour le BP
(voir Pour en savoir plus - – figure 10).
À la session 2020, ces taux de réussite aux examens sont équivalents à ceux des
scolaires avec une différence de 0,2 point pour le CAP et 0,5 point pour le baccalauréat professionnel, et inférieur de 1,8 point pour le BTS. Comme pour le scolaire, les filles réussissent généralement mieux que les garçons pour les principaux examens, la différence est de 4,5 points pour le BTS, de 3,9 points pour le CAP et de 3,3 points pour l’examen du baccalauréat professionnel.
Par ailleurs, le taux de réussite est meilleur pour les apprentis comme pour les scolaires dans le secteur des services pour le CAP. Pour les diplômes du BTS, le brevet et le baccalauréat professionnels, les taux de réussite sont légèrement supérieurs dansle secteur de la production.

Extrait de education.gouv.fr de juillet 2021

 

Le commentaire du Café
Ce "succès" a à voir avec l’aide à l’embauche d’un apprenti versée par le gouvernement : 5000€ si l’apprenti est mineur et 8000€ s’il est majeur. cela s’ajoute une "aide unqiue" pour les formations de niveau inférieur ou égal au bac à hauteur de 4125€ la première année. Voilà des apprentis qui rapportent...

Répondre à cet article