> VIE SCOLAIRE : Climat, Décroch., Internats, Rythmes, Santé > Décrochage et absentéisme > Décrochage (Etudes universit.) > Quotient intellectuel et décrochage scolaire : la relation élève-enseignants (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Quotient intellectuel et décrochage scolaire : la relation élève-enseignants a-t-elle un effet modérateur ? (CTREQ)

21 juillet Version imprimable de cet article Version imprimable

Quotient intellectuel et décrochage scolaire : la relation élève-enseignants a-t-elle un effet modérateur ?

Découvrez dans cet article les résultats des chercheurs Carmen-Édith-Belleï-Rodriguez de l’Université de Sherbrooke ainsi que Serge Larivée et Julien Morizot de l’Université de Montréal, sur l’effet de la relation élève-enseignants sur le QI et le décrochage scolaire.

Quotient intellectuel et décrochage scolaire : la relation élève-enseignants a-t-elle un effet modérateur ?
Publié le 12 juillet 2021 par Renée Bédard

Temps approximatif de lecture : 2 à 3 minutes

Bien que le décrochage scolaire ait diminué de 6,7 % en 10 ans au Québec, la province figure toujours au premier rang de la non-diplomation au Canada. Parmi les facteurs associés à ce phénomène, le quotient intellectuel (QI) de l’élève et la relation élève-enseignants retiennent toujours l’attention.

La relation élève-enseignants peut-elle avoir un effet sur le lien entre le QI et le décrochage ? C’est ce qu’ont examiné les chercheurs Carmen-Édith Belleï-Rodriguez de l’Université de Sherbrooke ainsi que Serge Larivée et Julien Morizot de l’Université de Montréal.

Source de l’image : ShutterStock

Des facteurs influençant le décrochage
Selon la littérature, le QI et la relation élève-enseignants seraient deux facteurs qui influent sur le décrochage scolaire. Le QI est une mesure qui renvoie à l’aptitude intellectuelle générale qui sous-tend l’effort cognitif. Il serait relativement stable vers l’âge de sept ans. Un faible QI constituerait un facteur de risque important de décrochage scolaire.

La relation élève-enseignants est caractérisée par le soutien, l’implication et la disponibilité de l’enseignant. Le fait que celui-ci offre un faible soutien, s’implique peu auprès de l’élève et ait une disponibilité limitée constitue un facteur de risque important du décrochage scolaire. Une relation négative entre l’élève et l’enseignant exacerberait le risque de décrochage, alors qu’une relation positive le réduirait.

La relation élève-enseignants, un effet modérateur ?
Selon la recherche, la relation élève-enseignants n’aurait pas d’effet modérateur sur le lien entre le QI et le décrochage, infirmant ainsi l’hypothèse initiale des chercheurs. Ces derniers expliquent ces résultats par les caractéristiques de l’échantillon (majoritairement composé de non-décrocheurs) ainsi que par celles des variables et des échelles utilisées.

Par ailleurs, les analyses effectuées dans le cadre de la recherche suggèrent que le score de QI permet de prédire le décrochage scolaire, comme le mentionne la littérature. La recherche révèle aussi que la relation élève-enseignants ne contribuerait pas au décrochage scolaire, contrairement à ce qui est dit dans la littérature.

Conclusion
Malgré que les résultats obtenus concernant la relation élève-enseignants diffèrent de ce qui existe dans la littérature, ce lien demeure important à considérer parmi les facteurs de risque du décrochage, tout comme le QI. Comme celui-ci est l’un des principaux facteurs de risque du décrochage, la recherche a mis en évidence la nécessité de continuer à s’intéresser aux facteurs qui peuvent modérer son influence. Cela permettrait aux élèves présentant un faible QI de recevoir un soutien adapté à leurs besoins. En outre, s’intéresser à cette question est particulièrement important considérant le fait que depuis le début du XXIe siècle, plusieurs pays développés observent un déclin du QI général, qu’on appelle l’effet Flynn inversé.

Aussi, bien que les résultats de la recherche aient suggéré que la relation élève-enseignants n’influençait pas le lien entre le QI et le décrochage scolaire, la recherche a fait ressortir la complexité de cette relation et la pertinence de bien la comprendre afin de déployer des interventions susceptibles de l’améliorer et d’influencer la réussite des élèves.

Ce texte est une vulgarisation de l’article scientifique suivant :
Belleï-Rodriguez, C.-É., Larivée, S. et Morizot, J. (2020). Décrochage scolaire : la relation élève-enseignants peut-elle l’emporter contre le quotient intellectuel ? Revue des sciences de l’éducation de McGill, 55(2), 439-462.

Pour aller plus loin…
La relation enseignante/enseignant-élèves dans l’apprentissage des mathématiques, est-ce important ?

L’importance de la relation enseignant-élève

Extrait de rire.qc.ca du 12.07.21

Répondre à cet article