> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES... > DISCIPLINES (doc. généraux) > Disciplines : LANGUE(S) et LETTRES, (doc. généraux) > Langue orale, Eloquence, Improvisation > Langages (le savoir parler) et constructions de savoirs dans les (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Langages (le savoir parler) et constructions de savoirs dans les disciplines scolaires : questionner des évidences, conférence de Martine Jaubert et Maryse Rebière, 2020 (centre Alain Savary)

9 novembre 2021

Langages et constructions de savoirs dans les disciplines scolaires : questionner des évidences

Une conférence de Martine Jaubert et Maryse Rebière, professeures des universités en Sciences du langage à l’université de Bordeaux, dans le cadre d’une formation de formateurs sur les interactions orales et les apprentissages (2020). A partir d’extraits de corpus d’interactions langagières dans différentes disciplines, les deux chercheuses analysent "le savoir parler" pour construire les savoirs scolaires et donnent des clés pour inclure cet enjeu en formation et au sein de la classe.

Introduction
En référence à la conférence de Sylvie Plane (2019) sur les multiples dimensions de l’oral, cette intervention porte spécifiquement sur les dimensions cognitivo-langagières de l’oral, au coeur des interactions didactiques dans les différentes disciplines.

LE RAPPORT AU LANGAGE DE LA MATERNELLE À L’UNIVERSITÉ : enTRE RUPTURES ET IMBRICATIONS
L’École est un lieu de ruptures et d’imbrications entre différents mondes pour l’élève : le monde des croyances et le monde des savoirs, mais aussi le monde de l’oral et celui de l’écrit. L’ École fait entrer les élèves dans des cultures et des discours spécifiques. De la maternelle à l’Université, l’enjeu est ainsi de construire un rapport au langage "plastique, flexible" qui tienne compte des contextes, des finalités et des usages disciplinaires et professionnels.

Ce processus de transformation commence en maternelle où une première rupture s’établit entre l’usage du langage quotidien que l’élève utilise avec sa famille et le langage scolaire dont les significations sont partagées par une communauté plus élargie. A l’école élémentaire, l’élève construit un « oral-scriptural » avec une prise en compte des différentes disciplines. Au collège puis au lycée, à l’université et dans le monde professionnel, ce processus de spécialisation disciplinaire des usages langagiers se poursuit.

"Apprendre à faire des choses avec des mots dans une culture "(Bruner, 1983), à la fois en production et en compréhension de l’oral, est une activité complexe. Pour l’élève, cela implique de rendre public son discours dans une discipline donnée et de l’organiser en fonction des attentes de la discipline. Il s’agit ainsi de mobiliser des usages spécifiques du langage, en articulant langage (oral et écrit) et activité réflexive, afin de rendre dicibles les concepts appris. L’ École mobilise un langage qui intellectualise les rapports au monde.

Extrait de centre-alain-savary.ens-lyon.fr du 09.11.21

 

Voir le mot-clé Langue orale (gr 4)/

Répondre à cet article