> EDUCATION PRIORITAIRE > EDUC. PRIOR. Dédoublement, Pdmqdc, Taille des classes > EP. Dédoubl., Pdmqdc, Taille (Positions politiques et syndicales) > Présidentielle. Selon Les Echos, le candidat Macron entend "élargir" les (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Présidentielle. Selon Les Echos, le candidat Macron entend "élargir" les dédoublements jusqu’au CM2 en éducation prioritaire et renoncerait à une réforme du collège

10 mars

EXCLUSIF - Emmanuel Macron entend « élargir » le dédoublement des classes à l’école
S’il est réélu, le président sortant entend généraliser le dispositif des dédoublements de classes dans l’éducation prioritaire, mis en place durant l’actuel quinquennat. Il s’appliquerait du CE2 au CM2.

Le sujet était évoqué depuis quelque temps « comme une évidence » par des proches d’Emmanuel Macron. Selon nos informations, l’extension du dédoublement des classes à l’école est désormais « actée » et figurera bien dans le programme du candidat. Dans le document écrit qui doit être publié au plus tôt en fin de semaine prochaine, la formulation devrait rester vague, Emmanuel Macron s’engageant sur un « dispositif élargi », circonscrit à l’éducation prioritaire.

« L’idée, confie un proche du candidat, serait de faire le dédoublement du CE2 au CM2 pour faciliter l’entrée au collège. Car le vrai problème en 6e, ce sont les élèves qui ne savent ni lire ni écrire. » C’est ce qui pourrait conduire Emmanuel Macron à ne pas s’engager sur une réforme du collège, contrairement au souhait de la députée LREM Anne-Christine Lang, exprimé dans une tribune au « Monde » . « Cela ne sert à rien de toucher au collège tant qu’on aura des élèves qui ne savent pas lire ni écrire, ce serait pisser dans un violon », poursuit la source précitée.

Extrait de lesechos.fr du 10.03.22

Répondre à cet article