> EDUCATION. Généralités (hors EP) > Education. Généralités (Rapports officiels) > Prévision des effectifs scolaires : la baisse devrait se poursuivre dans le (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Prévision des effectifs scolaires : la baisse devrait se poursuivre dans le premier degré mais aussi dans les collèges, surtout à partir de 2023 (Depp)

18 mars

Depp.
Note d’information, n° 22.11 – Mars 2022.

Prévisions d’effectifs d’élèves du premier degré : la baisse des effectifs devrait
se poursuivre jusqu’en 2026

Le nombre d’élèves dans le premier degré s’établirait à 6 462 000 à la rentrée 2022, en baisse de 76 600 élèves après une diminution de 78 300 élèves observée entre les rentrées 2020 et 2021. Il poursuivrait sa baisse aux rentrées suivantes, passant de 6 370 800 élèves à la rentrée 2023 à 6 166 200 à la rentrée 2026.
La baisse des effectifs se poursuivrait dans les années à venir à la fois dans le niveau préélémentaire et dans le niveau élémentaire. Cette prévision résulte essentiellement des évolutions démographiques, avec des générations d’élèves de moins en moins nombreuses.

[...] Si la scolarisation des enfants de 3 ans se maintenait à son niveau de 2021 à la prochaine rentrée, les effectifs en préélémentaire reculeraient davantage (- 28 700 en 2022, soit 650 élèves de moins par rapport au scénario de prévision retenu).
Pour les enfants âgés de 2 ans, le taux de scolarisation observé à la rentrée 2021 est
en hausse (9,8 %, soit + 0,4 point par rapport à 2020). L’hypothèse sur laquelle repose la prévision est une stabilisation de ce taux de scolarisation au niveau observé à la dernière rentrée. En raison de cette hypothèse et du nombre d’enfants âgés de 2 ans dans la population de plus en plus faible, le nombre d’élèves de 2 ans diminuerait
significativement à la rentrée 2022 (- 1 650 élèves).

Extrait de education.gouv.fr de mars 2022

 

Depp.
Note d’information, n° 22.12 – Mars 2022

Prévision des effectifs du second degré pour les années 2022 à 2026
Les effectifs du second degré devraient rester relativement stables jusqu’en 2023 puis diminuer à partir de 2024. Plus précisément, en 2022 et 2023, des variations minimes sont attendues, avec 3 000 élèves supplémentaires en 2022 et une légère baisse de 5 000 élèves en 2023. En revanche, à partir de 2024 une diminution sensible est attendue, de l’ordre de 23 000 élèves en 2024 puis 24 000 en 2025, cette baisse
s’accentuerait en 2026 avec 42 000 élèves de moins. Ces évolutions sont liées à la
démographie, les générations nées entre 2011 et 2015 qui entreront dans le second degré entre les rentrées 2022 et 2026 sont d’une taille de plus en plus faible alors que celles qui le quitteront sont de plus en plus importantes. Ainsi, à partir de 2024, les générations sortantes seront remplacées par des générations nettement moins nombreuses.
La relative stabilité des effectifs prévue en 2022 serait la résultante d’une légère baisse
en collège et dans les formations professionnelles alors que les lycées généraux et
technologiques scolariseraient 15 000 élèves supplémentaires.
À partir de 2023, le nombre de collégiens connaîtrait des baisses successives de plus en plus importantes alors que les effectifs de lycéens resteraient relativement stables et diminueraient fortement à partir de 2026.

Extrait de education.gouv.fr de mars 2022

Répondre à cet article